Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Somme : en manque de doses, le centre de vaccination d'Abbeville a fermé ses portes ce samedi midi

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

À flux tendu depuis trois semaines, la commune d'Abbeville (Somme) est contrainte de fermer son centre de vaccination à partir de ce samedi après-midi et jusqu'à la fin du week-end. La livraison de doses de vaccins a été drastiquement réduite.

Seuls 49 professionnels de santé ont pu se faire vacciner ce samedi matin au centre de vaccination d'Abbeville
Seuls 49 professionnels de santé ont pu se faire vacciner ce samedi matin au centre de vaccination d'Abbeville © Radio France - Laurence Méride

"Il n'y a pas de week-end et de jours fériés pour la vaccination" disait le président de la République lors d'une visite dans un centre de vaccination à Valenciennes (Nord) mardi. Seulement, au centre de vaccination d'Abbeville dans la Somme, "c'est possible, sous réserve d'avoir des doses", affirme le docteur Agnès Ducastel, médecin généraliste. 

"Pour ce week-end, nous n'avons que très peu de doses : 154 exactement, ce qui ne nous permet de vacciner ni toute la journée ni tout le week-end", poursuit le médecin d'Abbeville. Ce samedi matin, quatre jours après les annonces d'Emmanuel Macron et alors que les dentistes et les vétérinaires peuvent désormais vacciner, seuls 49 professionnels de santé ont pu recevoir une injection au centre de vaccination de la commune. Mais pour les autres, notamment les personnes âgées de plus de 70 ans pour qui la vaccination est désormais ouverte, il faudra attendre lundi. En manque de doses, le centre n'a eu d'autres choix que de fermer ses portes tout le reste du week-end. 

"On nous parle de vaccinodromes, de solliciter d'autres professions pour la vaccination, mais c'est un faux problème puisqu'en fait on ne manque pas de bras, on manque simplement de doses. On aura beau ouvrir des structures puissantes, si on n'a pas les doses, elles ne prendront pas. Envoyez-nous des doses ! On peut vacciner jusqu'à 900 personnes par jour. Il suffit pour cela d'élargir nos horaires." s'exclame le Dr Ducastel. 

Des vaccinations à la chaîne depuis trois semaines

Les répartitions de vaccins sont faites par l'Agence Régionale de Santé en fonction de l'évolution de l'épidémie dans le département. Ce week-end, l'est du département a été favorisé selon les responsables du centre d'Abbeville situé à l'ouest de la Somme. 

"Depuis trois semaines, on ouvre tous les week-end. Dimanche 14 mars, nous avons vacciner 800 personnes !" assure Pascal Demarthe le maire d'Abbeville. Mercredi dernier, la commune apprend que de 700 doses le week-end dernier, seules 154 doses seront livrées ce week-end (un flacon = 7 doses de Pfizer). 

Pascal Demarthe regrette cette situation alors que tout était prévu pour accueillir le maximum d'inscrits : six médecins et le même nombre d'infirmiers peuvent être mobilisés chaque jour pour assurer une vaccination de 8h à 20h de lundi à dimanche.

Une arrivée de vaccins attendue mi-avril 

"Ce samedi matin on a gardé un petit créneau parce que c'est plus facile pour les professionnels de santé de venir à ce moment là", explique Viviane Auditeau. Sur les quatre semaines à venir, le centre de vaccination organisera son planning comme d'habitude, du lundi au samedi, en attendant de savoir si des "opérations coup de poing seront réitérées à l'avenir. Avec plus de doses, nous serons en mesure d'ouvrir le week-end et d'accueillir plus de monde. Mais on s'adapte aussi aux disponibilités de la population alors il y aura forcément des ouvertures le week-end", ajoute cette cadre supérieure de santé au centre hospitalier d'Abbeville. 

Le chef de l'État a quant à lui assuré que des vaccins supplémentaires arriveront d'ici mi/fin avril, sans préciser de date.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess