Santé – Sciences

Somme : une dizaine de pharmacies menacées de fermeture

Par Eric Turpin et Camille Magnard, France Bleu Picardie mercredi 23 septembre 2015 à 8:18

Une pharmacie à Amiens
Une pharmacie à Amiens © Max PPP - Frédéric Douchet

Une pharmacie ferme tous les trois jours en France à cause des difficultés économiques. Un chiffre que l'on retrouve dans le livre blanc remis mardi à la ministre de la Santé Marisol Touraine par l'union nationale des pharmacies de France. Dans la Somme, une dizaine de pharmacies seraient menacées.

Rien que pour la Somme ce serait une dizaine de pharmacies qui pourraient fermer sur 200, tout simplement parce qu'elles ne sont plus assez rentables. Plusieurs établissement sont en vente depuis des années, sans arriver à trouver de repreneur. 

« Il y a certaines pharmacies qui ont eu des difficultés à vendre ou les ventes se sont faites nettement en dessous du marché », explique  Eddy Naillon, patron de la pharmacie de la gare à Amiens et co-président départemental du syndicat majoritaire FSPF dans la Somme. « 150 pharmacies ont mis la clés sous la porte l'an dernier en France »

 En cause, les mesures prises par l'Etat pour combler le trou de la Sécurité sociale : déremboursement de certains médicaments, incitation pour les médecins à moins prescrire  et baisse générale du prix des médicaments. De quoi raboter les revenus des pharmaciens qui sont payés en fonction de ce qu'ils vendent.

Dans ces conditions-là la profession n'attire plus les jeunes, se lamente Eddy Naillon. « Trouver un jeune qui va s'endetter pendant 12 à 17 ans, travailler plus de 60 heures par semaine alors que tout le monde est à 35 heures, ce n'est pas évident », précise t-il. 

Pour sauver la profession les pharmaciens demandent à être payés en partie en honoraires. une manière de dire qu'ils ne sont pas seulement là pouir vendre des médicaments mais aussi pour conseiller et accompagner les patients.