Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Château-la-Vallière : une maison sport-santé pour lutter contre la sédentarité

-
Par , France Bleu Touraine

Deux nouvelles maisons labellisées Sport-Santé ont ouvert en Indre-et-Loire en mars dernier. Dont l'une à Château-la-Vallière après le projet déposé par l'association de sport Fit'Santé auprès des ministères du Sport et de la Santé. Objectif : lutter contre la sédentarité.

Caroline Grégoire réalise des cours de pilâtes au centre Fit'Santé de Château-la-Vallière
Caroline Grégoire réalise des cours de pilâtes au centre Fit'Santé de Château-la-Vallière © Radio France - Adel Beloumri

La sédentarité accroit le risque de décès du Covid-19 selon une étude britannique publiée ce mercredi 14 avril. Pour lutter contre la sédentarité et renouer avec la pratique du sport, 138 maisons sport-santé labelisées ont vu le jour en janvier 2020. Cette année, 150 nouvelles ont obtenu la reconnaissance du ministère chargé des Sports et du ministère des solidarités et de la santé.

Ces Maisons Sport-Santé (MSS) s'adressent à tout le monde, aux personnes n'ayant jamais pratiqué de sport ou voulant renouer avec la pratique du sport, comme à celles souffrant de maladies chroniques, ou d'affection longue durée. Uniquement à destination des personnes qui ont une prescription médicale pour faire du sport en salle, avec une ordonnance du médecin.

Deux maisons sport-santé en Indre-et-Loire

En Indre-et-Loire, il y en a deux : une à Cinq-Mars-la-Pile, et une à Château-la-Vallière. Cette dernière est gérée par un couple d'éducateurs sportifs. 

Laurent et Caroline Grégoire sont les deux éducateurs sportifs de la Maison Sport-Santé "Second souffle" à Château-la-Vallière
Laurent et Caroline Grégoire sont les deux éducateurs sportifs de la Maison Sport-Santé "Second souffle" à Château-la-Vallière © Radio France - Adel Beloumri

A Château-la-Vallière, l'association Fit Santé pousse les murs pour accueillir la maison sport-santé qui s'appellera "Second souffle". Caroline Grégoire éducatrice sportive et coordinatrice de l'association exerce déjà au sein de l'association depuis 2017, mais la nouvelle de cette labellisation est un bonheur, "ça veut dire qu'on reconnu, qu'on est capable d'accueillir des personnes qui auront des prescriptions médicales".

Douze séances de sport adaptées en fonction des profils

Une fois la prescription du médecin et les premiers contacts établis avec la maison sport-santé, on réalise un bilan physique et personnel de ses motivations. Ensuite, douze séances de sport sont prescrites sur un trimestre. Des séances par groupe de six. Un package contenant également le suivi par un kiné et un médecin. Pour tout ça, il faut débourser la modique somme de 25 euros. Le but c'est de ne pas freiner économiquement les désireux de faire du sport avance le coupe. Laurent Grégoire est président de Fit'Santé : "nous restons dans la continuité de ce qu'on a entrepris depuis le début : aider les gens, lutter contre la sédentarité" affirme le sportif. Les cours collectifs sont adaptés en fonction des profils, selon les niveaux, pour faire progresser chacun au fur et à mesure. 

Lutter contre la sédentarité en bougeant

Il n'y a pas encore d'inscrits sous le nouveau label Maison sport-santé faute de communication mais des adhérents de l'association sont présents pour un cour de pilâtes ce mercredi. C'est le cas de Christian, 65 ans, "c'est surtout important pour moi pour retrouver de la souplesse, pour mon dos". Il a dû recevoir une prescription médicale de la part de son médecin pour suivre ces cours, "c'est parce que j'ai des antécédents cardiaque et d'hypertension et une hernie discale". Cécile aussi est là pour son dos, elle vient ici depuis plusieurs mois, "j'ai remarqué pendant le confinement que si je ne faisais pas de sport, j'avais mal au dos. Alors j'ai demandé une prescription médicale et ça va beaucoup mieux depuis que je viens ici" sourit cette dame en faisait des exercices de pilâtes. 

L'OMS rappelle que l'inactivité tue 10 fois plus que les accidents de la route. Pendant les périodes de confinement, un tiers des français est resté assis plus de 7h par jour selon le ministère de la Santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess