Santé – Sciences

A Strasbourg, la salle de shoot ouvre ce lundi

Par Céline Rousseau et Romane Porcon, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu lundi 7 novembre 2016 à 12:12

Six postes d'injection de drogue sont disponibles pour les toxicomanes à Strasbourg.
Six postes d'injection de drogue sont disponibles pour les toxicomanes à Strasbourg. © Radio France - Romane Porcon

La salle de consommation à moindre risque destinée aux toxicomanes ouvre ce lundi après-midi, à Strasbourg. A l'initiative de la mairie, elle est installée dans l'enceinte de l'hôpital civil. C'est la deuxième en France.

Ce lundi à 13h, la salle de consommation à moindre risque de Strasbourg ouvre ses portes. C'est la deuxième en France, après celle qui a ouvert à Paris, il y a quelques semaines. La salle de Strasbourg est située dans l'enceinte de l'hôpital civil. Elle sera ouverte tous les jours de 13h à 19h.

La salle strasbourgeoise est située dans l'enceinte de l'hôpital civile. - Radio France
La salle strasbourgeoise est située dans l'enceinte de l'hôpital civile. © Radio France - Romane Porcon

L'espace de 300 mètres carrés est composé de trois lieux différents : un accueil où les toxicomanes seront invités à attendre qu'un des six postes d'injection soit libre, un espace consommation, et une salle de repos.

Des infirmiers et des travailleurs sociaux

A l'intérieur, une équipe de sept personnes sera présente en permanence aux heures d'ouverture, il s'agira essentiellement d'infirmiers et de travailleurs sociaux, un vigile sera également là. Les usagers de la salle auront aussi la possibilité de prendre rendez-vous avec un médecin, un psychiatre ou un psychologue.

La salle strasbourgeoise a une vocation transfrontalière. - Radio France
La salle strasbourgeoise a une vocation transfrontalière. © Radio France - Romane Porcon

Vers des pratiques moins dangereuses

Le personnel est là aussi pour tenter d'accompagner les toxicomanes vers des pratiques moins dangereuses. Des salles de sniff et d'inhalation sont aussi à disposition.

Lors du vote au conseil municipal de Strasbourg en décembre 2015, ce projet avait recueilli plus de 90% de voix favorables.

  - Aucun(e)
-