Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Strasbourg : plus de 40 médecins de l'hôpital démissionnent de leurs fonctions administratives

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Ils réclament "des réformes en profondeur" du financement et de la gouvernance de l'hôpital public : une quarantaine de médecins de Strasbourg démissionnent de leurs fonctions administratives.

Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg, en novembre 2019
Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg, en novembre 2019 © Radio France - Aude Raso

"Les contraintes imposées actuellement par les politiques successives depuis quinze ans ne nous permettent plus d’exercer notre métier de soignant(e) correctement." Dans une lettre adressée jeudi 13 février au directeur général des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, plus de 40 médecins démissionnent de leurs fonctions administratives. Certains se sont rassemblés vendredi devant l'Hôpital civil. En France, plus d'un millier de médecins des hôpitaux publics ont fait la même démarche.

"Remettre l'humain dans nos services"

Ces médecins avaient menacé mi-janvier de cette démission collective. Une "difficile décision", expliquent un mois plus tard les signataires strasbourgeois. Ils n'exerceront plus leurs responsabilités de chefferie ou de représentation institutionnelle, mais continuent d'assurer leurs missions de soins, d’enseignement et de recherche. 

Les médecins de l'hôpital public réclament des moyens supplémentaires, des mesures d'attractivité vers l'hôpital public, ou encore une revalorisation des salaires, afin de "remettre de l’humain dans nos services, de retrouver notre plaisir au travail et inciter les jeunes professionnels que nous formons tous les jours dans notre CHU, à rester à l’hôpital public". Ils dénoncent l'insuffisance du plan présenté par la ministre de la Santé Agnès Buzyn fin novembre.

Plus tôt dans la journée de vendredi, les personnels hospitaliers strasbourgeois se sont rassemblés devant l'Agence régionale de santé, afin de réclamer plus de budget pour l'hôpital, l'ouverture de négociations salariales, et le recrutement d'agents supplémentaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu