Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Strasbourg : des lits de réanimation menacés de fermeture selon plusieurs parlementaires

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Alors que le Premier ministre a lancé ce lundi 25 mai, le Ségur de la santé, des parlementaires alsaciens tirent la sonnette d'alarme. Selon eux, l'Agence régionale de santé s'apprête à supprimer une vingtaine de lits de réanimation en Alsace, surtout à Strasbourg.

Le service de réanimation de l'hôpital Pasteur de Colmar.
Le service de réanimation de l'hôpital Pasteur de Colmar. © Maxppp - Hervé KIELWASSER

Une vingtaine de lits pourraient être supprimés aux hôpitaux universitaires de Strasbourg. C'est ce que croient savoir treize parlementaires alsaciens (LR). Ils cosignent un courrier adressé ce lundi 25 mai au Premier ministre, alors que Edouard Philippe vient de lancer le Ségur de la santé, qui doit permettre notamment de rénover l'hôpital. "Nous avons appris par plusieurs sources concordantes que l’Agence régionale de santé avait en projet de réduire d’une vingtaine de places, le nombre de lits de réanimation, par rapport à l’offre de soin existante en Alsace avant la pandémie", expliquent les élus dans leur courrier (voir ci-dessous).

Quatorze lits de réanimation menacés aux hôpitaux universitaires de Strasbourg 

Selon eux, ces réductions concerneraient plus particulièrement les hôpitaux universitaires strasbourgeois avec une réduction de sept lits sur le site de Hautepierre et sept autres sur le site du Nouvel Hôpital Civil.

"Vous n’êtes pas sans savoir qu’au cours des dernières semaines, la région Alsace a été très fortement touchée par le développement de la pandémie Covid-19", rappellent les parlementaires alsaciens Les Républicains. Ils demandent au Premier ministre de "_prendre des engagements_, au nom du gouvernement que vous dirigez, pour rassurer les Alsaciennes et les Alsaciens sur le fait que non seulement aucun lit de réanimation ne serait fermé par rapport à leur nombre d’avant la pandémie mais que vous mettrez tout en œuvre pour accroître l’offre de soin, y compris de proximité, en Alsace". 

Le Premier ministre s'était rendu à Strasbourg le 23 avril dernier. Il avait notamment rencontrer les équipes des hôpitaux universitaires, éprouvées par la crise du coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu