Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Sud-Drôme : le village de Séderon a retrouvé un médecin

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Depuis le 9 décembre le docteur Guezennec a débuté ses consultations à la maison médicale de Séderon. Une maison médicale restée sans médecin pendant quatre ans.

Le village de Séderon dans les Hautes Baronnies
Le village de Séderon dans les Hautes Baronnies © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Séderon, France

Depuis le 31 décembre 2015, il n'y avait plus de médecin à Séderon. Celui qui était resté 32 ans a pris sa retraite et comme souvent il n'y avait personne pour le remplacer. Et dans ce village des Hautes Baronnies, à 800 mètres d'altitude tout est un peu plus compliqué qu'ailleurs.   

La longue recherche du maire

Il faut dire que le premier bourg, c'est Buis-les-Baronnies à 30 kilomètres. Il y a ensuite Sisteron, 40 kilomètres et 45 minutes de route sans la neige. Enfin, la ville la plus proche, c'est Gap, 73 kilomètres et une heure et demi de route avec de bonnes conditions de circulation.   

Le maire, Jean Moullet a donc tenté de trouver un nouveau médecin. Il a reçu neuf candidats en quatre ans et bien souvent pensé que celui-là était le bon. A chaque fois un échec.  Parce que le médecin étranger ne parvenait pas à faire valider ses diplômes, parce que cet oncologue venu travailler en milieu rural a eu trop tard son agrément pour exercer en médecine générale ou encore parce que le coin est finalement trop reculé pour le candidat.  

Le dixième a été le bon

Le docteur Guézennec et sa compagne sont tombés eux amoureux de ce coin de Drôme provençale. Eux qui arrivent de l'île de la Réunion ne souhait pas un choc thermique trop violent. Le doux climat et les paysages des Baronnies ont fait le reste, loin des villes et de la pollution.   

"On l'attendait comme le Messie" - Une habitante de Séderon

Du coup le docteur Guézennec sent un peu la pression sur ses épaules. D'autant plus qu'il doit régler divers problèmes d'installation. Il a bien compris qu'il était attendu et que tout le monde le remerciait d'avoir choisi Séderon. "C'est plutôt agréable" dit-il. Consultations libres le matin, visites à domicile l'après-midi. Il a repris le rythme de son prédécesseur. On lui a  vite demandé d'être le médecin correspondant SAMU. Ce qui fait beaucoup d'un seul coup. Antoine Guézennec temporise.  

"Moi je  suis maman d'un petit garçon de quatre ans et c'est un soulagement" - Amandine

Les 300 habitants du village sont tranquillisés, surtout les personnes âgées nombreuses et qui n'ont pas de voiture pour se déplacer. Mais ça va bien au-delà de Séderon. Au total ce sont près de 2.000 habitants des Hautes Baronnies qui ont retrouvé un médecin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu