Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

"Super Lune bleue de sang" : qu'est-ce que ce phénomène astronomique rare ?

mardi 30 janvier 2018 à 11:28 - Mis à jour le mardi 30 janvier 2018 à 17:19 Par Marina Cabiten, France Bleu Alsace et France Bleu

Ce mercredi 31 janvier, une éclipse lunaire totale sera observable dans plusieurs régions du monde, mais pas en Europe. Un phénomène rare au nom mystérieux : "super Lune bleue de sang".

Une "super lune" au-dessus de Los Angeles, en 2016.
Une "super lune" au-dessus de Los Angeles, en 2016. © AFP - AYDIN PALABIYIKOGLU / ANADOLU AGENCY

Les astronomes amateurs d'Amérique et d'Asie, entre autres, croisent les doigts pour une météo clémente mercredi 31 janvier : car si le ciel le permet, ils pourront assister à un spectacle saisissant et rare, une "super Lune bleue de sang". Mais pourquoi tous ces adjectifs pour décrire une éclipse lunaire ? 

"Tous les levers et couchers de soleil sur la Terre"

"Nous pourrons voir, pendant l'éclipse, les reflets sur la surface lunaire de tous les levers et couchers de soleil sur la Terre", explique Sarah Noble, une scientifique de la Nasa. Une vision presque magique, grâce à différentes circonstances rares réunies. 

D'abord, une "super lune". C'est lorsque la lune se rapproche au maximum ou presque de la Terre. La Lune évolue à une distance moyenne de 384.400 kilomètres de la Terre et sera le 31 janvier à 359.000 kilomètres, soit très près de la distance minimale appelée périgée (356.410 km).

Ensuite, une "lune bleue". L'expression désigne une deuxième pleine lune en un mois, ce qui n'arrive en moyenne que tous les deux ans et demi. 

Enfin, une "lune de sang". C'est lorsque la lune passe dans le cône d'ombre de la Terre. Le phénomène est ainsi désigné car la lune ne devient pas complètement noire, mais prend une teinte cuivrée ou rougeâtre grâce aux reflets d'une partie de la lumière du soleil.  

En France, il faudra aller sur internet

La "super Lune bleue de sang" sera observable seulement en Asie, dans l'océan Pacifique, en Russie, dans l'ouest de l'Amérique du Nord et partiellement dans l'est. Pas d'images spectaculaires en France donc, mais l'horaire est favorable pour observer le phénomène sur internet, via le site de la Nasa, à partir de 10h30 heure française.