Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Supermarchés, gare, salles municipales : une campagne itinérante de dépistage est lancée en Meurthe-et-Moselle

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Une opération de dépistage renforcé du coronavirus est lancée en Meurthe-et-Moselle. Opération itinérante gratuite et sans rendez-vous jusqu'au samedi 27 février dans la moitié nord du département. Coup d'envoi ce lundi à la gare SNCF de Nancy.

L'opération de dépistage avait lieu ce lundi dans le hall de la gare SNCF de Nancy
L'opération de dépistage avait lieu ce lundi dans le hall de la gare SNCF de Nancy © Radio France - Isabelle Baudriller

L'annonce est faite aux voyageurs en gare SNCF de Nancy ce lundi 22 février : s'ils le souhaitent, ils peuvent effectuer un test antigénique gratuit, sans rendez-vous et sans ordonnance dans un espace réservé du hall des départs. Mais le stand est (trop) discret et les candidats sont peu nombreux à se présenter. Anne a été alertée par un ami : "Je trouve dommage qu'il n'y ait pas eu plus de diffusion de l'information car la gare, c'est un lieu de passage impeccable. Moi, je suis à 100% à fond avec ces initiatives !"

Environ 300 tests antigéniques peuvent être effectués à chaque étape de la campagne
Environ 300 tests antigéniques peuvent être effectués à chaque étape de la campagne © Radio France - Isabelle Baudriller

Anne et les autres candidats au test sont accueillis par une équipe de médiateurs de la Fédération française de sauvetage et de secourisme, encadrée par Kévin Gousset, infirmier. "Les médiateurs de lutte anti-covid, c'est un dispositif mis en place en fin d'année dernière dans le but de former davantage de personnes habilitées à faire des prélèvements et donc augmenter la réponse de dépistages de masse comme celui-ci", explique-t-il. 

Le préfet de Meurthe-et-Moselle Arnaud Cochet et la déléguée territoriale par intérim de l'ARS, Aline Osbéry en compagnie des médiateurs de lutte anti-covid
Le préfet de Meurthe-et-Moselle Arnaud Cochet et la déléguée territoriale par intérim de l'ARS, Aline Osbéry en compagnie des médiateurs de lutte anti-covid © Radio France - Isabelle Baudriller

Avec un taux d'incidence de 204,7 et un taux de positivité de 4,8% ce 22 février, la situation sanitaire de la Meurthe-et-Moselle est plutôt stable selon l'Agence de Santé Grand Est mais l'ARS traque les variants du virus dans le département, en particulier brésiliens et sud-africains. "Ce n'est pas une flambée comme en Moselle", souligne Aline Osbéry, déléguée territoriale par intérim de l'ARS en Meurthe-et-Moselle. "Mais on voit une progression comme au niveau national. Donc on surveille ça."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cette campagne est proposée de Nancy à Longwy, en passant par Houdemont, Frouard, Pont-à-Mousson, Briey, Villerupt et Lexy jusqu'à samedi 27 février. "Je ne dirais pas que le sud du département est préservé mais connaît des taux d'incidence un peu moins élevés", note le préfet de Meurthe-et-Moselle Arnaud Cochet. "On voit bien que sur le nord du département, le Pays-Haut et la proximité avec la métropole messine, on a des taux d'incidence un peu plus élevés et notamment une circulation des variants sud-africains et brésiliens qui nécessitaient que l'on concentre ces tests sur ce secteur."

Les étapes du dépistage : 

  • Mardi 23 février : 9h - 12h, Frouard, centre commercial Leclerc et 14h – 17h, Pont-à-Mousson, Espace Montrichard
  • Mercredi 24 février : 9h - 12h30, Val-de-Briey, parking du magasin Super U
  • Jeudi 25 février : 9h - 12h30, Longwy Place Darche 
  • Vendredi 26 février : 9h - 12h30, Villerupt, hall de la mairie et 14h – 17h, Lexy, centre commercial Leclerc 
  • Samedi 27 février : 9h - 13h, Houdemont, hypermarché Cora. 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess