Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Tabac : la CPAM veut aider les collégiens à "refuser la première cigarette"

-
Par , France Bleu Maine

La Caisse Primaire d'Assurance maladie (CPAM) de la Sarthe organise des actions de prévention dans les collèges pour inciter les jeunes à ne pas fumer. En plus de l'aspect santé, l'objectif est surtout d'aider les jeunes à lutter contre l'effet de groupe.

But du "jeu de la cacahuète" : trouver des arguments pour dire non
But du "jeu de la cacahuète" : trouver des arguments pour dire non © Radio France - Emeline Vin

Cérans-Foulletourte, France

Les chaises ont été placées en cercle, pour faciliter la discussion. "Je ne veux pas que vous me disiez si vous avez déjà fumé, mais à qui a-t-on déjà proposé une cigarette ?" Morgane Daloux, conseillère prévention à la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de la Sarthe, rassure les collégiens de Cérans-Foulletourte : ce qui se dit dans cet atelier restera dans cet atelier. "Ça s'est passé comment ? C'était quelqu'un de ta famille ?" Pour la plupart, la suggestion venait d'un copain ou d'un cousin un peu plus âgé.  

"Ce n'est pas pour le goût qu'on essaie, confirme la jeune femme. C'est peu agréable, et puis ça reste dans la gorge, ça fait tousser... Souvent, on commence à fumer pour braver l'interdit ou pour faire comme les copains." Le public est en classe de cinquième. Pour l'instant, les convictions sont fermes. "Clairement, je ne veux pas fumer, assure Maël. Déjà, c'est très mauvais pour la santé, et envers mes parents, je ne voudrais pas qu'ils l'apprennent !

Première cigarette en moyenne à 11 ans 

C'est parce que la pression parentale est encore forte que la CPAM a choisi la classe de cinquième, selon Agathe Marchal : "a priori, ils n'ont pas encore expérimenté le tabac, ou alors très peu d'entre eux. En moyenne, on fume sa première cigarette à 11 ans. On veut les faire réfléchir à des arguments pour refuser la première proposition." Ces arguments sont plutôt simples : ça rend accro, malade, ça sent mauvais et ça coûte cher, selon les collégiens. 

Agathe Marchal explique en quoi la cinquième est un âge charnière pour la prévention anti-tabac

L'atelier, c'est aussi l'occasion de partager ses expériences. Dans la famille de Tom, tout le monde est ou a été fumeur. "Mon père a eu énormément de mal à arrêter et le reste de ma famille n'a pas réussi." Pour lui, pas question de commencer. "J'ai vu ce que ça fait, et à quel point c'est difficile de stopper.

A travers des jeux de rôle, les élèves décortiquent les mécanismes du tabac : pourquoi commence-t-on à fumer ? Pourquoi choisit-on d'arrêter ?  - Radio France
A travers des jeux de rôle, les élèves décortiquent les mécanismes du tabac : pourquoi commence-t-on à fumer ? Pourquoi choisit-on d'arrêter ? © Radio France - Emeline Vin

Evidemment, devant nous, aucun collégien n'avoue avoir déjà touché à la nicotine, même si les sourires en disent long. Mais beaucoup reconnaissent que ce n'est pas toujours facile de refuser : "d'un côté, je sais que ce n'est pas bien de fumer, indique Emma. Et en même temps, je me demande ce qu'on va penser de moi, si on ne va pas se dire que je suis fragile [nulle] !"

"On peut essayer" 

Plusieurs questions sont posées au sujet de la cigarette électronique - "est-ce que c'est aussi mauvais ?" - sur la chicha... Morgane Daloux prend le temps d'expliquer les mécanismes de la dépendance et les dangers de chaque forme du tabac. "Dans la chicha, il y a les saveurs et la vapeur d'eau qui masquent le tabac. Mais si vous fumez une heure, c'est comme si vous aviez inhalé 40 cigarettes !

La jeune femme comprend tout à fait l'attirance que peuvent avoir ces jeunes pour la cigarette, la pipe à eau voire la pipe. "Je ne vais pas dire que c'est interdit, de toute façon aucune loi ne défend de fumer. Ce que je veux leur faire comprendre, c'est qu'on peut essayer, se rendre compte que ça ne nous plaît pas... Et ne pas continuer." Plus facile à dire qu'à faire : même si la Sarthe fait mieux que la moyenne nationale, 23% des adultes fument.

Notre reportage auprès des collégiens de Cérans-Foulletourte

Choix de la station

France Bleu