Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tarifs de la consultation chez les médecins généralistes : début des négociations avec l'Assurance maladie

-
Par , France Bleu

L'Assurance maladie et les syndicats de médecins commencent ce mercredi les négociations sur la convention qui régit les tarifs et les remboursements par la Sécu. Des discussions qui s'annoncent tendues, alors que les syndicats de généralistes demandent que la consultation passe à 25 euros.

Les négociations se tiendront au siège de l'Assurance maladie, à Paris
Les négociations se tiendront au siège de l'Assurance maladie, à Paris © Maxppp

C'est un cycle de négociations qui s'annonce compliqué pour l'Assurance Maladie et les médecins : ce mercredi, les cinq syndicats représentatifs des médecins (CSMF, FMF et SML pour les généralistes et les spécialistes, MG France pour les généralistes seulement et Le Bloc pour les chirurgiens) sont conviés au siège de la Caisse nationale d'assurance maladie à Paris, pour commencer les discussions autour de la convention quinquennale qui régit les relations entre l'Assurance maladie et les médecins.

Les représentants des différentes parties prenantes ont jusqu'au 26 août pour se mettre d'accord sur une nouvelle convetion, car celle en vigueur actuellement arrive à expiration le 26 septembre prochain. Or les négociations s'annoncent épineuses : d'un côté, les organisations syndicales des médecins généralistes demandent une hausse de deux euros de la consommation de base, passant de 23 à 25 euros. De l'autre, l'Assurance maladie est tenue d'économiser plus de 3 milliards d'euros d'ici à la fin du quinquennat.

"La revalorisation du tarif fera partie des discussions, mais il faudra faire des choix" (Nicolas Revel, patron de l'Assurance Maladie)

"Etablir des priorités"

"Il est évident que la revalorisation fera partie des discussions. Le tarif de la consultation des généralistes n'a pas été revalorisé depuis 2011", explique Nicolas Revel, le patron de l'Assurance maladie, qui présidera la rencontre de ce mercredi. Il précise toutefois que "d'autres rémunérations annexes ont été augmentées" et surtout qu'il "faudra faire des choix et établir des priorités".

Dimanche, la ministre de la Santé Marisol Touraine a promis que la rémunération des médecins serait augmentée, "la question est sous quelle forme, de quelle manière et à quel rythme". Faute d'accord entre tous les intervenants le 26 août prochain, un arbitrage devra être effectué par une personnalité qui sera choisie dès le début des négociations, ce mercredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu