Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Santé – Sciences

Téléphonie : un nouveau service pour permettre aux sourds et malentendants d'appeler n'importe quel contact

lundi 8 octobre 2018 à 11:42 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Ce lundi, la Fédération française des télécoms lance un service pour permettre aux sourds et malentendants d'appeler n'importe quel numéro, et de dialoguer par la voix grâce à des interprètes. Les principaux opérateurs vont permettre d'accéder à ce service, gratuit une heure par mois.

Le service qui permet aux sourds et aux malentendants d'appeler n'importe quel numéro a été lancé ce lundi.
Le service qui permet aux sourds et aux malentendants d'appeler n'importe quel numéro a été lancé ce lundi. © Maxppp - Alexis Sciard

Permettre aux sourds et malentendants d'appeler n'importe quel interlocuteur et de communiquer par la voix, grâce à des interprètes. Voilà ce que permet le nouveau service de téléphonie lancé par les opérateurs français de télécommunications ce lundi. Un service né de l'application de la loi sur le numérique adoptée en octobre 2016.

Un ton adapté aux conversations, familiales ou administratives

Avec cette plateforme, au moment de passer l'appel, la personne sourde ou malentendante voit s'afficher sur son écran une liste de différentes options : un interprète en langue des signes, un "codeur en langue parlée complétée", ou un appel visuel avec transcription du sous-titrage et correction par "un scribe". Un temps de mise en relation permet ensuite au sourd ou malentendant d'expliquer à l'interprète la nature de la communication. Une contextualisation essentielle, selon Michel Combot, le directeur général de la Fédération française des télécoms. Il rappelle que "le ton adopté par l'interprète ne sera pas le même si vous appelez un membre de votre famille ou une administration".

Bonjour, une personne sourde cherche à vous joindre. Je suis interprète et je vais traduire votre conversation" - Le service Roger Voice 

La Fédération FFTelecoms, qui regroupe quinze opérateurs téléphoniques dont SFR, Bouygues et Orange, a choisi la start-up française Roger Voice pour développer son application. "Bonjour, vous êtes en relation avec la plateforme téléphonique Roger Voice, une personne sourde cherche à vous joindre. Je suis interprète et je vais traduire votre conversation", entendra l'interlocuteur du sourd ou malentendant. 

On arrive aujourd'hui à une étape essentielle qu'on attendait depuis de longues années", a expliqué Jérémie Boroy, président de l'Union nationale pour l'insertion sociale des déficients auditifs (UNISDA), lors d'une présentation de ce nouveau service, jeudi. Pour les sourds aveugles, la conversation sera transcrite sur une interface braille, la réponse du sourd aveugle étant ensuite vocalisée à son interlocuteur, a précisé Olivier Jeannel, le créateur de la plateforme Roger Voice.

Une heure de communication gratuite chaque mois 

Un décret consacré aux personnes handicapées oblige les opérateurs à donner accès, gratuitement, à une heure de communication par mois aux personnes sourdes et malentendantes, via une traduction de la conversation dans la langue de leur choix. La loi prévoit une mise en oeuvre progressive du dispositif. A partir du 8 octobre, les opérateurs sont tenus d'offrir une heure d'appel gratuit par mois. A partir du 1er octobre 2021, le temps d'appel passera à 3 heures par mois, puis à  à partir du 1er octobre 2026.