Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGE - À Plérin, ils doivent se reconfiner après avoir été testés positifs au Covid-19

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

À Plérin, des cas positifs au Covid-19 ont été détectés dans un centre de loisirs il y a une dizaine de jours. Depuis, plusieurs familles d'enfants ont été testées. Certaines, positives au coronavirus, ont donc dû se reconfiner. Témoignage.

Une infirmière pratique un test Covid sur un patient, mai 2020.
Une infirmière pratique un test Covid sur un patient, mai 2020. © Radio France - Anne Oger

Lorsqu'il a appris que des cas de Covid avaient été détectés au centre de loisirs de ses enfants, Patrick* et son épouse ont décidé de se faire tester avec leurs deux fils de trois et sept ans. Rapidement, ils apprennent que leurs deux enfants sont positifs, tout comme Patrick, chef d'entreprise à Plérin. Tous les trois sont asymptomatiques. En urgence, ils sont donc sommés de se reconfiner.

Patrick détaille le suivi mis en place pour lui et sa famille : "On a trouvé que c'était un peu léger au tout début, dès qu'on a su qu'il y avait le Covid au centre, que l'on ne nous ait pas dirigé directement vers des tests... On a été un peu surpris. Pour le reste, c'est très très bien suivi. On a été appelés plusieurs fois, autant moi que mon épouse. Mon épouse elle ne l'a pas, mais par rapport aux enfants elle a reçu beaucoup d'appels. _On nous a demandé de retracer notre parcours sur les dix derniers jours : qui on avait fréquenté, de manière assez proche et avec qui on avait passé un petit peu de temps_. On a donné les coordonnées de ces personnes, qui ont ensuite été contactées pour un test.

Deux semaines de confinement pour la famille

À nouveau confinée, la famille ne se morfond pas sur sa situation. "Le seul problème, c'est pour joindre le personnel et le professionnel, parce que c'est un peu compliqué de travailler à distance et de gérer mon entreprise." Son épouse et lui acceptent la situation sans trop de problème, c'est un peu plus dur pour les deux enfants : "C'est les vacances, ils sont un petit peu déçus. Le grand avait un stage de voile cette semaine, il l'attendait depuis plus d'un an donc il y a de la déception. On arrive à relativiser avec eux, on essaye de leur faire comprendre que ce n'est que partie remise, et qu'à côté de ça il y a des gens qui sont vraiment dans la misère à cause de l'épidémie et pas eux."

En effet la famille peut profiter du jardin et du temps estival, mais leur situation nous rappelle que le virus circule toujours : "Il faut penser à respecter ces gestes barrière parce que je vais être honnête, je ne pensais pas du tout être touché par ça. Même quand j'ai fait mon test j'étais persuadé de ne pas l'avoir et oui ça peut toucher tout le monde !" ajoute le père de famille. Ses enfants, son épouse et lui pourront sortir de leur quatorzaine le 28 juillet prochain.

* Le prénom a été modifié

Choix de la station

À venir dansDanssecondess