Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGE - Coronavirus : infirmière en réa à Pau, "je me suis posé la question de changer de métier"

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

Les personnels des services de réanimation étaient appelés à faire grève ce mardi en France. À Pau les infirmières et aides-soignantes ont porté une insigne sur leur blouse et affiché des pancartes dans le service. Sur 60 infirmières, une dizaine veulent partir à cause des conditions de travail.

Bénédicte travaille depuis 2012 dans le service réanimation de Pau.
Bénédicte travaille depuis 2012 dans le service réanimation de Pau. © Radio France - Manon Claverie

Ce jeudi, c'était la première journée nationale d'action spécifique aux services de réanimation. Un appel du "Collectif Inter Réa", qui rassemble près de 8 000 membres sur Facebook. À Pau, les infirmières et aides-soignantes étaient au travail mais portaient des insignes et avaient affiché des pancartes dans le service : "Réa en grève", "Revalorisation, compétence, reconnaissance", "Sauve ta réa, un jour elle te sauvera". Bénédicte Pédegert est infirmière dans le service réanimation de Pau depuis neuf ans. Pendant la période de pandémie, elle a hésité à changer de métier. 

Le témoignage de Bénédicte Pédegert, infimière au service réanimation de l'hôpital de Pau.

Je voulais arrêter, changer complètement de métier. On n'en pouvait plus !"                        
Bénédicte Pédegert, infirmière en réanimation à Pau

"Je voulais arrêter, changer complètement de métier. On en pouvait plus ! La charge de travail, les conditions... faire des nuits au pied-levé pour remplacer des collègues malades ou en burn-out... ça épuise !", explique Bénédicte Pédegert, l'une des infirmières.

Sans compter les normes Covid-19 : "La manière dont on doit s'habiller, le fait de ne plus avoir aucun contact de la main à la main, pour rassurer les patients... ça déshumanise complètement notre travail."

Une dizaine d'infirmiers et infirmières de réanimation sur le départ à l'hôpital de Pau

Finalement, Bénédicte Pédegert a décidé de rester. Par amour de son métier, parce que "quand on bosse en réa c'est qu'on aime vraiment ça". Mais ça n'a pas suffi pour beaucoup de ses collègues. Sur les 60 infirmières que compte le service, 10 vont partir d'ici la fin de l'année. Soit pour changer d'étage, soit pour changer complètement de métier. "C'est énorme ! Quand les collègues s'en vont après trois, quatre, cinq ans, c'est cinq ans de compétence que l'on perd et ça, c'est dramatique !"

Au service de réanimation de Pau, les soignants ont affiché leurs revendications.
Au service de réanimation de Pau, les soignants ont affiché leurs revendications. - ©Bénédicte Pédegert

Les personnels de réa en grève demandent des moyens pour former de nouveaux agents. "Et pas en trois jours, comme l'a dit notre président. Parce que tout le monde ne peut pas travailler en réa. Il faut des compétences particulières. Actuellement, les formations durent un mois. Mais il en faut six pour commencer à être à l'aise dans le métier, et un an pour être au top", estime Bénédicte. Les soignants demandent également une revalorisation de leurs salaires et une prime, pour la réalisation de dialyses et autres soins propres à la réanimation. 

Les infirmiers et aides-soignants du service de réanimation de l'hôpital de Pau étaient en grève ce jeudi.
Les infirmiers et aides-soignants du service de réanimation de l'hôpital de Pau étaient en grève ce jeudi. - ©Bénédicte Pédegert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess