Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

TÉMOIGNAGE - "Je ne tremble pas mais j'ai des blocages", Alain, retraité, souffre de la maladie de Parkinson

jeudi 11 avril 2019 à 6:03 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne et France Bleu

Ce jeudi 11 avril, c'est la journée mondiale consacrée à la maladie de Parkinson. En Mayenne, plus de 1000 personnes en souffrent.

Illustration
Illustration © AFP - AFP / FRED DUFOUR

Mayenne, France

En Mayenne, plus de 1000 personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson. La recherche avance, fait des progrès pour atténuer certains symptômes. Mais il y a un domaine dans lequel la souffrance des malades ne recule pas, c'est le regard des autres. Une campagne nationale de communication vient d'être lancée pour informer et sensibiliser le grand public.

Alain Ferron est l'un des malades mayennais, ça fait neuf ans qu'il souffre de Parkinson : "Quand on dit qu'on a la maladie de Parkinson, le réflexe des gens qu'on rencontre c'est de penser tout de suite aux tremblements. Moi, je ne tremble pas mais j'ai des blocages et l'impossibilité de faire des gestes simples. L'élocution également qui est très difficile. Le corps semble tétanisé."

On vit en permanence avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je vais bien et puis soudainement tout peut se détraquer."

"Changeons de regard", c'est le thème de la campagne nationale de communication. Le regard des autres sur ce handicap est empreint de préjugés et d'incompréhension dans certaines situations poursuit-il : "Les difficultés viennent tellement vite qu'on peut comparer notre attitude à quelqu'un d'alcoolisé et ça peut faire aux gens. Si ça m'arrive dans un magasin, je le dis, je dis que je souffre d'un gros problème de santé et j'ai l'impression d'avoir ainsi clarifié la situation". 

En Mayenne, l'association France Parkinson organisera samedi après-midi des conférences au Palindrome à Laval.