Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

TEMOIGNAGE : le blues des aides à domicile

-
Par , France Bleu Mayenne

Fatigue, manque de reconnaissance, grandes amplitudes horaires, rémunération insuffisante et puis multiplication des tâches...les aides à domicile ont le vague à l'âme. Ces femmes et ces hommes interviennent auprès des particuliers pour faire les soins, le ménage, garder des enfants etc..

Illustration
Illustration © Maxppp - François Destoc

Mayenne, France

Celle que l'on appellera Katia (modification de son prénom à sa demande) est aide à domicile depuis 9 ans à l'A.D.M.R (l'aide à domicile en milieu rural). Elle habite le Nord Mayenne, elle a deux enfants, dont un en bas âge. Elle travaille 30 heures par semaine avec des amplitudes qui peuvent aller de 6 heures 45 le matin à 20 heures 30 le soir. Elle fait sa tournée avec sa voiture personnelle, elle est remboursée 35 cts du kilomètre mais s'il y a 45 minutes entre deux rendez-vous, elle n'est pas indemnisée. Aujourd'hui, Katia est fatiguée, elle pense à changer de métier : "On peut repartir de chez la personne en se disant mais est-ce que j'ai fait tout ce qu'il fallait, est-ce que j'ai pris le temps. C'est comme en EHPAD ou dans un hôpital, on a des horaires à respecter, on a du monde qui attend derrière, on a parfois 15 minutes pour faire une toilette. Certains bénéficiaires sont très gentils, on a le droit à un café, mais d'autres nous prennent pour des boniches, ils nous appellent d'ailleurs les femmes de ménage."

Yannick Favennec interpelle Agnès Buzin

Le mardi 12 juin le député Yannick Favennec a interpellé la ministre de la santé Agnès Buzin sur la situation des aides à domicile. Certains sont en burn out. Le député réclame notamment une augmentation de l'indemnisation kilométrique qui tiendrait compte de la hausse des prix du carburant.

Choix de la station

France Bleu