Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGES - Grève des sages-femmes : "j'aime toujours mon métier, mais c'est pas facile tous les jours"

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les sages-femmes sont appelées à se mobiliser ce mercredi 24 février. L'Organisation nationale syndicale des sages-femmes (ONSSF) dénonce les conditions de travail, la précarité, le manque de reconnaissance, etc. Rencontre avec deux sages-femmes dans un hôpital du Vaucluse.

"Sage-femme, un métier formidable, un statut fort minable"
"Sage-femme, un métier formidable, un statut fort minable" © Radio France - Adel Beloumri

L'Organisation nationale syndicale des sages-femmes (ONSSF) lance un appel à la grève ce mercredi 24 février, partout en France. Elle dénonce les conditions de travail, le manque de sages-femmes, la précarité, etc.

Mickaëlla a 34 ans. Elle exerce dans un hôpital du Vaucluse depuis plus de onze ans. Elle regrette le manque de temps accordé aux patientes.

J'aime toujours autant mon métier, mais c'est vrai que les matins c'est pas toujours facile de venir travailler.

TÉMOIGNAGES - Grève des sages-femmes : "j'aime toujours mon métier, mais c'est pas facile tous les jours"

De son côté, Emilie, sa collègue de 31 ans, affirme que les demandes spécifiques de chaque patiente sont de plus en plus nombreuses, mais impossible d'y répondre favorablement : "il y a un manque à tous les niveaux, et forcément ça demande du temps, du personnel et de s'adapter continuellement."

Témoignages d'Emilie et Mickaella, deux-sages femmes dans un hôpital du Vaucluse.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess