Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Tests covid-19 : le CHU de Nancy prêt au dépistage de masse

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

La machine a été importée de Chine fin avril, et depuis, alors que la capacité dépasse les 2000 tests quotidiens, seuls une 30aines de personnes poussent la porte de la plateforme de test au rez-de-chausssée du CHU de Nancy Brabois.

L'automate importé de Chine permet de faire plus de 2000 tests PCR par jour.
L'automate importé de Chine permet de faire plus de 2000 tests PCR par jour. © Radio France - Thierry Colin

« C'est vrai qu'elle est arrivée un peu tard » avouent les médecins de la plateforme du CHU de Nancy en montrant la machine qui permet de faire plus de 2000 tests PCR (réaction en chaîne par polymérase) par jour au rez-de-chaussée du CHU de Nancy Brabois. 

Quand l’automate est arrivé, fin avril, « on avait déjà fait  les campagnes sur les Ehpads avec déjà plus de 20 000 tests de dépistage réalisés à ce moment-là. Maintenant, elle est là et on attend maintenant le dépistage de masse ». confie Patricia Franck, cheffe du pôle laboratoire du CHRU.

On peut faire 2500 tests par jours sans difficultés d'approvisionnement en réactifs

Si certains jours, l’hôpital public reçoit 300 ou 400 tests à réaliser, seules une 30aine de personnes poussent la porte de ce centre de test aménagé spécialement pour la crise du covid-19 avec une ordonnance d’un médecin. 

Plateforme prête pour tester un foyer épidémique

Pour Bernard Dupont, le directeur de l'hôpital, on est loin des 45 tests quotidiens du début de l'épidémie. « Aujourd'hui, on peut faire 2500 tests par jours et avec les différents laboratoires privés à Nancy, on peut arriver facilement à 3500 sur le Grand Nancy, sans difficultés d'approvisionnement en réactifs ». 

Un centre de dépistage Covid-19 désert ces derniers jours.
Un centre de dépistage Covid-19 désert ces derniers jours. © Radio France - Thierry Colin

Et les médecins du CHU de poursuivre « On est vraiment prêt sur la masse. Ça nous permet de nous installer au cas où il y ait une deuxième vague ». Une plateforme du CHU prête à tester un foyer épidémique ou à répondre, s’il y avait un besoin, à des tests de masse.

Une plateforme du CHU prête à tester un cluster.
Une plateforme du CHU prête à tester un cluster. © Radio France - Thierry Colin

Ecoutez le reportage au CHRU de Nancy.

Un laboratoire prêt aux tests de masse au CHRU de Nancy Brabois.
Un laboratoire prêt aux tests de masse au CHRU de Nancy Brabois. © Radio France - Thierry Colin

Ecoutez Patricia Franck, cheffe du pôle laboratoire du CHU de Nancy.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess