Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tests covid avant Noël : les labos creusois vont-ils être pris d'assaut?

-
Par , France Bleu Creuse

Les laboratoires creusois qui pratiquent des tests pour le coronavirus s'attendent à être très sollicités ces prochains jours. De nombreuses personnes risquent de vouloir se faire dépister cette semaine, avant de retrouver leurs proches pour les fêtes.

un test PCR
un test PCR © Radio France - Olivier Duc

Cette semaine, ça risque d’être le défilé dans les laboratoires d’analyses creusois! Vous êtes nombreux à vouloir faire un test du coronavirus, avant de rentrer en famille pour les fêtes. Au laboratoire Astralab de Guéret, les personnes qui n’ont pas de symptôme se font dépister sans rendez-vous. Les professionnels ne savent pas combien de personnes se présenteront, les jours précédents Noël, mais ils s'attendent à faire de longues journées. 

Une forte demande pour le mercredi 23 et le jeudi 24

"Ce n'est pas encore le rush, mais ces derniers jours il y a beaucoup d'appels de gens qui se renseignent. Il y a une forte demande pour le mercredi 23 et le jeudi 24", constate Marlène Latour-Couchot, la responsable du laboratoire Astralab de Guéret. Cette professionnelle de santé a d'ailleurs annulé ses vacances au dernier moment : "parce que l'on a peur de ne pas pouvoir faire face", confie-t-elle. 

L'hôpital de Guéret semble aborder cette période un peu plus sereinement. L'hôpital est en capacité de réaliser 2000 tests par semaine. Actuellement, il en pratique autour de 500. L'établissement de santé semble donc avoir un peu de marge pour absorber une hausse des demandes, quelques jours avant les fêtes.

Marlène Latour-Couchot se dit "pessimiste pour janvier"

Cette probable augmentation des tests préventifs n'est pas la seule source d'inquiétude pour la responsable du laboratoire Astralab de Guéret: "Ce qui est plus alarmant c'est l'augmentation des tests au niveau du drive : ça veut dire qu'il y a plus de cas contacts ou plus de cas symptomatiques". 

Je pense qu'on est à l'ébauche d'une troisième vague dans la région

En effet, avant le 2e confinement, le laboratoire était extrêmement sollicité pour réaliser des dépistages. "C'était un rythme insoutenable", insiste Marlène Latour-Couchot. Après une baisse d'activité qui a duré environ trois semaines, la responsable du laboratoire Astralab constate une nouvelle hausse. Elle le dit sans détour : "Je suis très pessimiste pour le mois de janvier". 

Cette professionnelle déconseille fortement les tests antigéniques

Marlène Latour-Couchot est aussi très remontée contre les tests antigéniques, proposés en pharmacie : "Pour moi c'est une catastrophe qu'on ait autorisé ces tests", lâche-t-elle. Ces tests sont en effet décrits comme moins fiables par de nombreux experts : "Avec les tests antigéniques, les trois/quarts des patients positifs ressortent avec un résultat négatif", se désole la responsable du labo Astralab. 

Cette professionnelle conseille donc vivement à tous les Creusois qui souhaitent se faire dépister, d'opter pour un test PCR : un prélèvement dans le nez

Si le prélèvement est bien fait, dans les deux narines, les Tests PCR sont très très fiables

Actuellement en Creuse, les résultats des tests PCR sont transmis en 24h, il n'y a donc pas de raison a priori d'opter pour un test antigénique. 

Pour finir,  Marlène Latour-Couchot, rappelle la consigne : "même si le résultat de votre test est négatif, souvenez-vous que c'est une photographie à un instant T. Il faut conserver les gestes barrières. Tant que l'on n'a pas de vaccin, c'est notre seule protection!"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess