Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Tests Covid : Jean Castex confirme le déremboursement au 15 octobre sauf motif médical

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Les tests de dépistage du Covid-19 ne seront plus gratuits à partir du 15 octobre prochain, sauf s'ils sont effectués pour des raisons médicales, a précisé le Premier ministre Jean Castex ce dimanche 26 septembre.

Seuls les tests effectués sur motif médical seront remboursés [photo d'illustration].
Seuls les tests effectués sur motif médical seront remboursés [photo d'illustration]. © AFP - Magali Cohen / Hans Lucas

Jean Castex a confirmé ce dimanche la fin de la gratuité des tests "de confort" de dépistage du Covid-19 au 15 octobre, tout en précisant qu'ils continueront d'être remboursés pour raison médicale, dans une interview aux Echos. "Il n'est plus légitime de payer des tests de confort à outrance aux frais des contribuables", estime le Premier ministre. "Mais les tests continueront d'être remboursés pour raison médicale, soit sans prescription pour les personnes déjà vaccinées, soit sur prescription pour les autres. Nous voulons également maintenir la gratuité pour les mineurs", ajoute-t-il. "La logique est de rembourser les tests liés à des motifs réellement médicaux, et de continuer à inciter à se faire vacciner", insiste le Premier ministre. 

Le ministère de la Santé a précisé auprès de franceinfo que les personnes vaccinées auront juste à présenter un certificat de vaccination à la pharmacie ou au laboratoire pour continuer à être remboursées. La gratuité des tests sera maintenue également pour les mineurs, âgés de 12 à 17 ans, alors que le pass sanitaire entre en vigueur pour les adolescents jeudi 30 septembre.

Entre 50 et 60 euros pour un test PCR

Si vous n'êtes pas vaccinés, il reste deux hypothèses. Soit vous présentez des symptômes et un médecin peut alors vous prescrire un test qui sera remboursé. Sans prescription, il faudra payer le test. Le prix n'est pas encore défini, mais si on compare avec le reste des pays européens, il faut compter entre 20 et 30 euros pour un test antigénique. Entre 50 et 60 euros pour un test PCR.

Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron avait annoncé que les tests "de confort" deviendraient payants à l'automne. La mesure est censée encourager la vaccination, mais aussi alléger la facture du dépistage, qui a coûté 2,2 milliards d'euros en 2020 et pour lequel 4,9 milliards sont prévus cette année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess