Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Thionville : un robot pour améliorer les poses de prothèses de genou

jeudi 28 juin 2018 à 17:51 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

A Thionville, à la clinique Ambroise Paré, les prothèses de genou se posent désormais avec un assistant robotique que le chirurgien tient à la main. Une technique qui permet de gagner en précision pour le chirurgien et en récupération pour le patient.

La clinique Ambroise Paré de Thionville réalise entre 400 et 500 poses par an de prothèses de genou.
La clinique Ambroise Paré de Thionville réalise entre 400 et 500 poses par an de prothèses de genou. © Radio France - François Pelleray

Un robot pour aider les chirurgiens à poser une prothèse de genou, c'est une première en Lorraine, cette technique vient d'arriver à la clinique Ambroise Paré de Thionville. C'est même quasiment une première en France, seulement deux hôpitaux, Brest et Lyon, ont adopté cette technologie.

Il s’agit d’une fraise qui travaille les os pour poser une prothèse. C'est bien plus précis que la main humaine car ce robot connait votre genou par coeur. Il l'a modélisé, ce qui lui permet ensuite de creuser dans l'angle parfait, la fraise s'ajuste toute seule. Le chirurgien ne fait que tenir l’outil robotique et surveiller sur un écran. Du coup, la plaie est trois fois plus petite, la prothèse est mieux posée, elle dure plus longtemps, et le patient récupère mieux.

Comment ça fonctionne ? démonstration.

L'objectif est que le patient rentre chez lui le soir même, avec un genou tout neuf. Alors qu'auparavant il pouvait rester hospitalisé une bonne semaine.

Les robots remplaceront-ils les chirurgiens ? Non répond le docteur Arnaud Nespola.