Santé – Sciences

Toulouse : à la cité de l'Espace, une exposition pour se glisser dans la peau d'un astronaute

Par Rémi Vallez, France Bleu Toulouse lundi 24 octobre 2016 à 6:00

Pas de promenade dans l'espace au programme pour les visiteurs, mais la possibilité d'enfiler le gant pressurisé du scaphandre utilisé pour les sorties extra-véhiculaires des astronautes.
Pas de promenade dans l'espace au programme pour les visiteurs, mais la possibilité d'enfiler le gant pressurisé du scaphandre utilisé pour les sorties extra-véhiculaires des astronautes. © Radio France - Rémi Vallez

Depuis le 20 octobre et jusqu'en décembre 2018, la Cité de l'Espace de Toulouse plonge les visiteurs dans le quotidien d'astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale avec sa nouvelle exposition, "Astronautes, drôle d'espace, drôle de vie !".

Qui n'a jamais rêvé d'être à la place de George Clooney, le héros du film Gravity ? Seul, dans l'Espace, avec une vue imprenable sur la planète Terre... Ce rêve, la Cité de l'Espace va -en partie - permettre au visiteur de le concrétiser. Et tant pis si Sandra Bullock n'est pas de la partie.

Vivre l'expérience de l'apesanteur

A bord d'une Station Spatiale Internationale (ISS) partiellement reconstituée pour l'occasion, de nombreuses animations pour comprendre la vie extra-ordinaire des astronautes qui vivent en orbite, à 400 kilomètres de la Terre, dans l'ISS, la vraie. Comment s'y prennent-ils pour dormir, pour se laver, se brosser les dents ou encore pour manger dans l'espace... Toutes ces questions que vous vous êtes peut-être déjà posées, de vrais astronautes internationaux ont accepté d'y répondre à travers une multitude de témoignages interactifs.

Un petit aperçu de la nourriture spatiale, très souvent sous forme déshydratée. - Radio France
Un petit aperçu de la nourriture spatiale, très souvent sous forme déshydratée. © Radio France - Rémi Vallez

Mais le mieux pour comprendre la vie de tous les jours des astronautes, c'est encore de l'essayer ! Les visiteurs peuvent par exemple s'essayer à la gastronomie locale (le plus souvent, des plats et des boissons sous forme déshydratée), mais aussi aux techniques d'hygiènes très économes appliquées à bord de l'ISS, qui font un peu penser à celles utilisées... en camping. Car dans l'espace, les réserves d''eau sont très limitées. Aussi, les curieux auront l'occasion de faire leur toilette " à la sauce astronautes" , et se brosser les dents avec un dentifrice comestible. Une première expérience de l'apesanteur leur sera proposée avec une pièce renversée, "à 90 degrés", pour expliquer la désorientation spatiale, un phénomène qui touche les astronautes à leur arrivée dans l'ISS, première expérience de l'apesanteur.

La salle de "désorientation spatiale", première approche de l'apesanteur pour que le visiteur perde ses repères terrestres. - Radio France
La salle de "désorientation spatiale", première approche de l'apesanteur pour que le visiteur perde ses repères terrestres. © Radio France - Rémi Vallez

Une plongée dans l'univers fascinant des astronautes qui épouse au mieux l'actualité, puisque le 15 novembre prochain le français Thomas Pesquet quittera Houston pour la Station Spatiale Internationale. A cette occasion, les visiteurs de la Cité de l'Espace pourront vivre en direct le départ de celui qui deviendra, à 38 ans, le 10ème français à avoir voyagé dans l'Espace.

Partager sur :