Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Toulouse : la pharmacie centrale du CHU en grève

lundi 28 novembre 2016 à 16:09 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie

Moins connus, moins nombreux que leurs collègues soignants, le personnel de la pharmacie centrale du CHU de Toulouse, décentralisée depuis 2009 à Cugnaux, s'est mis en grève vendredi dernier. C'est pourtant un service-clé du bon fonctionnement des hôpitaux toulousains.

Toulouse : la pharmacie centrale du CHU en grève
Toulouse : la pharmacie centrale du CHU en grève © Radio France - Bénédicte Dupont

Cugnaux, France

Dans les rangs des manifestants qui voudront défendre la fonction publique ce mardi 29 novembre, sans doute des agents de la pharmacie centrale du CHU de Toulouse. Dénonçant le sous-effectif et des méthodes de management oppressantes, ils sont en grève depuis vendredi dernier, chaque matin entre 10 heures et midi, l'horaire où ils sont sensés préparer les commandes pour les urgences.

EN UN CLIC - Reportage devant l'entrepôt Logipharma à Cugnaux, Bénédicte Dupont

On minimise peut-être l'importance de la pharmacie dans le circuit. Mais, on sait bien que si nous on fait mal notre travail, l'infirmière n'aura pas le temps de vérifier ce que nous aurons envoyé et l'erreur peut arriver jusqu'au patient — Emilie, préparatrice en pharmacie hospitalière

La grève a démarré ce vendredi 25 novembre. - Radio France
La grève a démarré ce vendredi 25 novembre. © Radio France - Bénédicte Dupont

L'encadrement montré du doigt pour ses méthodes de management

Préparateurs en pharmacie, pharmaciens, mais aussi magasiniers, ils sont environ 70, seulement quinze titulaires à travailler dans l'immense entrepôt Logipharma de Cugnaux, près de la route de Saint Simon. Là dedans, l'équivalent en valeur marchande de cinq millions d'euros de compresses, de seringues, de scalpels, de médicaments, de produits toxiques, etc, bref tout ce qui n'est ni alimentaire ni linge ni matériel de stérilisation à l'hôpital.

Cédric Nadalin, délégué CGT de la pharmacie centrale (54")

Ce qui manque surtout c'est du personnel, la plupart des agents sont en contrat précaire, pas forcément renouvelés. Les préparatrices par exemple sont toujours sous contrat. Par dessus ça, on dénonce une pression du management, les gens sont harcelés, menacés.— Cédric Nadalin, délégué CGT à la pharmacie centrale

La plateforme est située à Cugnaux, près de la route de St Simon. - Radio France
La plateforme est située à Cugnaux, près de la route de St Simon. © Radio France - Bénédicte Dupont

Parmi le personnel en grève (uniquement les titulaires), certains se joindront à leurs collègues des autres fonctions publiques ce mardi. Laurent, magasinier cariste à la pharmacie centrale depuis six ans. Il en a marre de devoir justifier son statut de fonctionnaire hospitalier.

Ça n'est pas parce qu'on est fonctionnaire, qu'on est derrière son bureau à glander. Moi je fais un travail de force, debout, je marche dix kilomètres par jour et je suis payé à peine plus du Smic. — Laurent, magasinier à Logipharma

Laurent, magasinier à la pharmacie centrale du CHU

Les services de Purpan, Rangueil et les autres ont suffisamment de stocks pour ne pas être en déficit à cause de cette grève, mais il se peut qu'il y ait cette semaine quelques retards de livraison de médicaments et matériels.

70 personnes travaillent à Logipharma à Cugnaux - Radio France
70 personnes travaillent à Logipharma à Cugnaux © Radio France - Bénédicte Dupont

LIRE AUSSIPlusieurs milliers de soignants dans la rue à Toulouse, le 8 novembre dernier

Grève des médecins hospitaliers à Toulouse : "Le burn out, le suicide sont aussi une réalité chez nous"

"Sans mes enfants je serais passée à l'acte" : de plus en plus d'agents suicidaires au CHU de Toulouse