Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Toulouse : le premier café scientifique de France, l'Eurêkafé

vendredi 5 janvier 2018 à 18:00 Par Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie

Mieux comprendre le monde qui nous entoure. Autour d’un verre, entre amis, en famille. C'est le concept de l'Eurêkafé, le premier café scientifique de France qui s'apprête à ouvrir en avril prochain à Toulouse

L'Eurêkafé ouvrira en avril rue Gambetta à Toulouse. Plus de 180m² remplie d'objets dédiés à la science et des scientifiques à portée de mains
L'Eurêkafé ouvrira en avril rue Gambetta à Toulouse. Plus de 180m² remplie d'objets dédiés à la science et des scientifiques à portée de mains © Radio France

Toulouse, France

2018 l'année de la science à Toulouse. La ville rose accueillera en juillet prochain (du 9 au 14) la plus grande convention européenne dédiée à la science.  La science, décidément à la mode à Toulouse puisque deux jeunes scientifique chevronnés vont ouvrir en avril prochain le premier café scientifique de France : l'Eurêkafé.

Il se situera dans l'hypercentre toulousain, rue Gambetta. L'idée, c'est de sortir la science du laboratoire pour l’amener dans un café, au plus grand nombre. Plus de 180m² remplie d'objets qu'on pourra toucher, regarder, tester pour comprendre explique Arnold Oswald, l'un des deux fondateurs.  "En plus des magazines, on pourra trouver des choses qui lévitent, des circuits avec des billes, des expériences chimiques et biologique, jouer avec des gyroscopes, de la réalité augmentée et rencontrer des chercheurs et des scientifiques". Avec la promesse qu'il y en aura pour tous les âges, du high-tech pour les plus grands comme des jeux pédagogiques pour les plus jeunes.

Payer que le temps passé dans le café

Sur place comme pour les anticafés, vous ne paierez que le temps passé,  grâce à un système de tablette numérique. "Lorsqu'une personne arrivera à l'accueil, elle s'inscrira sur la tablette. Lorsqu'elle quittera le café elle pointera pour savoir combien elle devra payer" détaille Samuel Juillot, chercheur en biologie. Et en l’occurrence, quatre euros de l'heure avec un tarif plafonné à 14€. Pour le reste, pas un centime de plus quelques soient ce qu'on consomme. Et l'objectif, vulgariser un maximum la science.  "On aura toujours besoin de monde dans les laboratoires mais je pense aussi qu'il y a quelque chose à faire autour de la pédagogie, pour faire descendre la science de son piédestal et que cela finisse par intéresser le plus de personnes"

Pour les aider dans leur projet les deux scientifiques ont lancé une campagne de financement participatif.  Ils espèrent ainsi récolter 15.000 euros.