Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Toulouse : les accompagnants d’élèves en situation de handicap veulent être reconnus

-
Par , France Bleu Occitanie

En Haute Garonne 4 mille AESH accompagnent les élèves en situation de handicap. Ils réclament un vrai statut et une rémunération à hauteur de leur engagement. Une manifestation parcourait le centre-ville ce mercredi.

Les AESH veulent un vrai statut et un vrai salaire
Les AESH veulent un vrai statut et un vrai salaire © Radio France - Pierre Viaud

Toulouse

les AESH, ce sont les accompagnants des élèves en situation de handicap, 6 mille enfants concernés dans le département de Haute Garonne.  Ils sont pour mission de favoriser l'autonomie mais sans se substituer à l'autorité pédagogique de l'enseignant. Une mission qui nécessite un investissement personnel important pour une rémunération basée sur le SMIC, mais rarement à temps complet. 

Une profession en souffrance, qui organisait aujourd'hui des manifestations un peu partout en France.

De la flexibilité encore et toujours

Depuis la rentrée, la flexibilité à tout crin est la règle avec l'a mise en place des PIAL, les pôles inclusifs d'accompagnement localisé. Une nouvelle organisation qui permet d'augmenter le nombre d’élèves dont l'AESH à la charge avec une nouvelle ventilation des horaires. Le coup de trop pour les accompagnants, qui réclament désormais, un vrai statut de la fonction publique, une revalorisation salariale mais aussi  des recrutements,une formation professionnelle qualifiante et une prise en compte du travail invisible, les activités de préparation notamment.

Aujourd'hui la Haute Garonne compte quatre mille AESH pour 6 mille élèves en situation de handicap.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu