Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Toulouse : deux centres d'hébergement pour les SDF porteurs du Covid-19

-
Par , France Bleu Occitanie

Afin de suivre et de pouvoir accompagner les SDF isolés et infectés par le Covid-19, deux centres d'hébergement spécialisés ont été ouvert dans l'agglomération toulousaine.

le lit d'une personne sans domicile fixe
le lit d'une personne sans domicile fixe © Radio France - Philippe Paupert

Comment repérer efficacement et soigner les malades du Covid19 sans domicile ? C'est compliqué pour les services de l'Etat, mais une procédure a été mis en place en Haute-Garonne. Il a aboutit à l'ouverture de deux centres d'hébergement spécialisés, à Toulouse. L'un est situé à Patte d'Oie, l'autre à La Ramée. Les SDF qui sont contaminés mais n'ont pas besoin d'aller à l'hôpital sont hébergés là-bas.

C'est la Croix Rouge qui gère l'hébergement de La Ramée (nous n'avons pas eu de détails concernant l'autre centre), c'est à dire le gîte et le couvert. Ouvert le 30 mars le centre a déjà accueilli 22 malades, SDF isolés, majeurs, "on veille à ce qu'ils soient d'accord, malgré les conditions particulières en ce moment, pour venir se confiner ici", dit le directeur du centre, Pierric Brondel.

Des travailleurs sociaux accompagnent les confinés avec un diagnostic, "chaque personne qui ressort a une solution, personne ne retourne à la rue". Côté matériel il y a tout ce qu'il faut, surblouses, gants masques, "c'était une condition pour qu'on accepte de prendre en charge le centre". Le volet santé (infirmiers, médecins) est lui assuré par du personnel de la permanence d'accès aux soins.

Une procédure trop tardive ?

D'autres associations et collectifs déplorent les conditions d'accueil des sans-abris en Haute-Garonne depuis le début du confinement, notamment le GPS (Groupement pour la défense du travail social). "Il a fallu trouver des solutions en interne, les choses concrètes venant de l'état, c'était plus que juste", indique Nicolas Attard. Au-delà des foyers, un hôtel de 99 a été réquisitionné dans Toulouse, mais plusieurs personnes continuent d'appeler le 115 : une soixantaine d'appels ces cinq derniers jours.

Les collectifs ont également décrié le manque de matériel à la disposition des travailleurs sociaux, ainsi que le confinement de 80 SDF dans un seul et même gymnase, au début du confinement. Plusieurs malades ensuite transférés dans les centres spécialisés ont été confinés dans cet endroit, depuis fermé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess