Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Touraine : attention aux intoxications au monoxyde de carbone

-
Par , France Bleu Touraine

Après un radoucissement ces derniers jours, les températures redescendent ce week-end. L'occasion de lancer une nouvelle mise en garde contre les dangers du monoxyde de carbone. En 2015 à Langeais, 156 personnes avaient été intoxiqués par un groupe électrogène au cours d'une fête.

En cas de suspicion d'intoxication au monoxyde de carbone, il faut appeler le 18 ou le 15
En cas de suspicion d'intoxication au monoxyde de carbone, il faut appeler le 18 ou le 15 © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

On n'a pas encore les statistiques de 2020, mais le monoxyde de carbone cause chaque année environ une centaine de décès, au niveau national. En 2019, il n'y a pas eu de morts lié au monoxyde en Indre-et-Loire, mais les autorités relancent tout de même un appel à la prudence.

En 2019, sur l'ensemble de la région Centre-Val de Loire, il y a eu 171 intoxications.
En 2019, sur l'ensemble de la région Centre-Val de Loire, il y a eu 171 intoxications. - ©ARS

Les chaudières défectueuses, première cause d'intoxications en 2019 en Touraine

C'est entre novembre et mars, quand les températures sont les plus froides, qu'a lieu l'énorme majorité des intoxications au monoxyde de carbone. Des intoxications liées à une chaudière défectueuse dans la plupart des cas, même si des poêles à bois, des barbecues utilisés en intérieur ou des cheminées avec insert ont aussi été mis en cause.  

Le monoxyde, c'est un gaz indétectable par l'homme : on ne le sent pas, on ne voit pas, mais ce gaz asphyxiant très toxique remplace peu à peu l'oxygène qui est dans notre sang. Ca peut se manifester par une somnolence, des maux de tête, des nausées voire des vomissements. On peut aussi constater une décoloration des lèvres et une toux, ou une respiration difficile. 

23 personnes intoxiquées en Indre-et-Loire, en 2019

En Indre-et-Loire, en 2019, il y a eu quatre épisodes d'intoxication qui ont concernés 23 personnes, au total. Ces quatre incidents ont eu lieu dans des maisons privées. Ca explique ce bilan relativement faible, très loin de celui de 2015, l'année ou 156 personnes avaient été intoxiquées au cour d'un jeu de rôle dans une cave champignonnière à Langeais. Cette fois-là, c'était un groupe électrogène qui avait dysfonctionné.

Que faire en cas de suspicion d'intoxication au monoxyde de carbone? 

  • Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres
  • Appeler les secours : 18 pour les pompiers ou 15 pour le SAMU
  • Faire évacuer les locaux et vider les lieux de leurs occupant
Choix de la station

À venir dansDanssecondess