Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à Tours, 6 centres de consultation COVID ferment leurs portes faute de patients

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Les soignants libéraux qui géraient ces six centres de consultation dans Tours-Métropole ont décidé de les fermer car ils ne recevaient plus que cinq à six patients par jour contre une trentaine au début de l'épidémie.

Les consultations des centres covid permettent de s'assurer que les poumons des patients suspects ne sont pas atteints par une pneumopathie, nécessitant une hospitalisation. Pour cela, il faut écouter les bronches, impossible en téléconsultation.
Les consultations des centres covid permettent de s'assurer que les poumons des patients suspects ne sont pas atteints par une pneumopathie, nécessitant une hospitalisation. Pour cela, il faut écouter les bronches, impossible en téléconsultation. © Radio France - Julien Fleury

C'est une information qui donne de l'espoir : six centres de consultation Covid-19 de l'agglomération de Tours ont fermé leurs portes faute de patients. Le nombre de tourangeaux qui venaient consulter était passé d'une trentaine à cinq ou six par jour, le signe probable que la contamination régresse. 

Au final, ce sont 350 personnes qui sont passées par ces centres depuis le début de l'épidémie. Ils avaient été installés dans des gymnases et des salles communales à l'initiative d'une association de soignants libéraux, la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS). "Il était devenu inutile de mobiliser des soignants dans ces centres qui ne recevaient presque plus personne. Leur rôle a été très important pendant le pic de la crise épidémique", explique le docteur Sophie Lizé, présidente de la CPTS Tours.

Leur rôle a été très important pendant le pic de la crise épidémique - Sophie Lizé

Les centres qui ont fermé sont ceux de Saint Pierre-des-Corps, Saint Avertin, Tours-Nord, Les Fontaines, Joué-lès-Tours, et Savonnières. Les patients pourront encore être envoyés au centre de consultation COVID de l'hôpital Bretonneau et au centre COVID de SOS Médecins qui restent ouverts. 

Il existe 5 CPTS, communautés professionnelles territoriales de santé, en Indre-et-Loire, elles regroupent des médecins généralistes et spécialistes, des aides-soignants, des kinés, pharmaciens, podologues, etc. Celle de Tours compte 300 adhérents. Elle a distribué du matériel de protection, masques, surblouses et gants qu'elle a achetés ou qui ont fait l'objet de dons par des entreprises. Une nouvelle distribution aura lieu lundi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess