Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Tours - "La cigarette électronique, un bon moyen d'arriver à l'arrêt du tabac"

-
Par , , France Bleu Touraine

Dans le cadre de la journée mondiale sans tabac, l'hôpital Bretonneau propose un stand d'information ce mardi sur les pathologies du fumeur et les moyens d'arrêter. Pour les pneumologues, la cigarette électronique est un moyen d'arriver au sevrage.

Le marché de la cigarette électronique a progressé de 21% en France
Le marché de la cigarette électronique a progressé de 21% en France © Radio France - Jean Lebret

Tours, France

A l'occasion de la journée mondiale sans tabac, dont le thème cette année est "Tabac et Santé Pulmonaire", l’unité de tabacologie du CHU de Tours tiendra un stand d'information de 10h à 17h30 dans le hall B1A de l'hôpital Bretonneau. L'Unité de Tabacologie du CHU est constituée de médecins, infirmiers, sages-femmes, diététiciennes et sophrologue. Ils sont pour une prise en charge globale du fumeur, et une sensibilisation sur ses pathologies. On parle des complications allant du cancer bronchique aux maladies respiratoires chroniques. Le cancer du poumon est très majoritairement lié à la fumée de tabac, et l’arrêt du tabagisme peut réduire le risque de cancer. 

On a un nombre de cancers du poumons qui continue d'augmenter - Le pneumologue Jean-Philippe Maffre

On parle aussi des maladies respiratoires chroniques avec son chef de file la BPCO, bronchopneumopathie chronique obstructive. Pour le docteur Jean-Philippe Maffre, pneumologue à Tours, le poumon est l'organe qui va trinquer le plus avec la consommation de tabac. Les maladies respiratoires qui sont en lien avec le tabac, les maladies pulmonaires, ne baissent. On a un nombre de cancers du poumons qui continue d'augmenter. On est dans des profils de gens qui fument depuis 30 ans et sont dans des détresses respiratoires catastrophiques

En France, les gouvernements sont trop frileux à augmenter le prix du tabac. Du coup le nombre de fumeurs ne baisse pas.

Le nombre de fumeurs n'a pratiquement pas bougé en Région Centre-Val-de-Loire en 17 ans. On compte 500.000 fumeurs en Centre-Val-de-Loire, soit 28% de la population régionale (24,7% de femmes et 31,4% d'hommes). C'est sensiblement similaire à la moyenne nationale. Pour le docteur Maffre, on reste encore avec une forte proportion de fumeurs, alors qu'on est à 10-15% en Angleterre. Il y a une frilosité pour des problèmes de recettes fiscales à augmenter massivement le prix du tabac en France, et du coup on reste à un niveau élevé de consommateurs

La cigarette électronique, un bon moyen d'arriver vers le sevrage

Alors que le paquet de cigarettes ne cesse d'augmenter (d'ici fin 2020, le paquet de cigarettes va passer à 10 euros), on a enregistré l'année dernière une chute de plus de 9% des livraisons aux buralistes et une hausse de 21% du marché de la cigarette électronique. La France est devenu le 3e marché mondial après les USA et le Royaume Uni. On estime à près de 2 millions le nombre de vapoteurs en France. Pour le docteur Maffre, les données actuelles permettent de confirmer que la cigarette électronique est une voie vers le sevrage. Par ailleurs, la cigarette électronique contient de la Nicotine (qu'exige le cerveau) et un peu de vapeur inoffensive. On est donc très loin des 4.000 produits de la cigarette, dont 50 ou 100 sont cancérigènes, sans oublier les poisons comme l'arsenic et le polonium. 

Le patch ne répond pas au problème du geste

Julian a 30 ans. Ce tourangeau vapote depuis 5 ans. Avant il fumait entre 15 et 20 cigarettes par jour, aujourd'hui il s'en accorde une le soir. Certains l'utilisent pour vraiment arrêter et d'autres l'utilisent comme un moindre mal pour la santé et l'aspect financier. Je fume beaucoup moins depuis que je vapote. Mais j'ai pas envie d'arrêter définitivement. Je fume moins. J'ai essayé le patch. Le patch répond au problème de nicotine, mais pas au problème du geste.