Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : le plan de réorganisation du CHRU validé par l'Etat

-
Par , France Bleu Touraine

Le projet de restructuration du CHU de Tours a été approuvé par le ministère de la santé. Il prévoit notamment la construction d'un nouvel hôpital sur le site de Trousseau, et le déménagement de Clocheville à Bretonneau. Les syndicats parlent de 400 suppressions de postes et 350 fermetures de lits.

Ce plan de réorganisation est très contesté par les syndicats
Ce plan de réorganisation est très contesté par les syndicats - PQR

Malgré le bras de fer engagé depuis des semaines entre la direction et les organisations syndicales, le ministère de la santé vient de valider le projet de transformation du CHRU de Tours. Ce projet prévoit notamment la construction d'un nouvel hôpital sur le site de Trousseau, et le déménagement de Clocheville à Bretonneau. Un projet qui devrait être financé par l'Etat à hauteur de 23%, soit 75 millions d'euros, mais qui est aussi et surtout très contesté par les syndicats.

320 Millions d'euros d'investissements en 10 ans sur le site du CHRU de Tours

Dans un communiqué, la direction de l'hôpital précise que ce projet va permettre de mieux adapter l’offre de soins aux enjeux du futur. Ce plan prévoit la construction sur le site de Trousseau, d’un nouvel ensemble de 70.000 m2. Le site de Bretonneau, récemment reconstruit, réunira les activités de pédiatrie, de gynécologie-obstétrique, de cancérologie et de médecine spécialisée. La spécificité d’un hôpital pédiatrique dédié s’y trouvera préservée dans des locaux modernisés et adaptés. Celui de Trousseau assurera la grande majorité des activités chirurgicales adultes, et toutes les prises en charge liées à l’urgence et aux soins critiques. L’hospitalisation de psychiatrie se structurera autour d’un nouveau bâtiment sur le site de Trousseau, qui lui permettra de se regrouper en un ensemble unique à la mesure des prises en charge qui demeurent complétées par les structures ambulatoires de ville.

Pour la direction du CHRU, ce plan va permettre, de simplifier et faciliter le parcours des patients, d’améliorer très notablement le confort hôtelier des patients hospitalisés, conformément à l’évolution des attentes de la société ; de conforter son attractivité pour les professionnels, en offrant des locaux et des équipements ergonomiquement plus adaptés ; et enfin de renforcer son hôpital pédiatrique en lui offrant des locaux dédiés et modernisés.

Regrouper, pour faire des économies selon les syndicats

Lors d'une manifestation contre le plan de réorganisation à Tours, le 6 décembre
Lors d'une manifestation contre le plan de réorganisation à Tours, le 6 décembre © Radio France - Xavier Louvel

Les syndicats ont une autre lecture de ce plan de réorganisation. Les organisations parlent de 400 postes supprimés et 350 lits fermés. Dans un tract diffusé ce matin, les syndicats précisent quece plan de destruction de l'hôpital public, dont la vocation initiale est de soigner tout le monde , (riches ou pauvres) est la déclinaison locale de la Loi Sante dite Loi Touraine , poursuite de la loiHPST dite loi Bachelot , lois dont nous demandons toujours l’abrogation! La loi santé impose le regroupement des hôpitaux en Groupement Hospitalier de Territoire (GHT). En Indre et Loire, les 7 hôpitaux sont regroupés en un GHT avec à la clef des regroupements d'activités etc... Éloignant les possibilités de soins de proximité .

Derrière les grands discours , il s'agit de faire au moins 3 Milliards d'économie dans les hôpitaux ! C’est inacceptable !

Les syndicats demandent donc le retrait de ce plan, et invitent le personnel et les patients à signer la pétition demandant l'arrêt des restructurations à l'hôpital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess