Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Tours : les étudiants confinés dans la résidence Grandmont entre frustration et inquiétude

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

183 étudiants sont confinés depuis vendredi dans leur chambre universitaire à la résidence Grandmont de Tours. Deux d'entre eux ont donné leur sentiment à France Bleu Touraine, il oscille entre la frustration née du manque d'information et la peur de la contamination.

Illustration du confinement en France. Etudiants et confinement.
Illustration du confinement en France. Etudiants et confinement. © Radio France - Valence

Ils sont confinés au moins jusqu'aux résultats des tests COVID qui ont été pratiqués sur eux vendredi après-midi c'est-à-dire au moins jusqu'à lundi ou mardi. En cause, les cas positifs détectés chez 6 étudiants logés dans la même résidence et placés, depuis, à l'isolement dans d'autres logements. Deux de ces 183 étudiants confinés vivent mal cette situation. 

Emmanuel et Saïra partagés entre colère et inquiétude

Emmanuel est en master de philosophie. Il a reçu un mail de la directrice du CROUS vendredi midi mais il estime que la communication a été insuffisante. 

On vous donne des directives, faites ceci, faites cela, mais en fait on ne sait rien, c'est après sur les réseaux sociaux qu'on a appris qu'il y avait des cas de Covid dans la résidence  -Emmanuel

Saïra est étudiante en licence à la Faculté de Sciences et Technique. Son inquiétude est d'autant plus forte qu'elle ne se sentait pas bien, déjà vendredi matin.

En matinée j'avais mal de tête et je suis sorti prendre l'air, j'avais mon masque. Ce qui m'a fait le plus peur c'est de savoir après coup qu'il y avait 6 étudiants positifs, et là on a compris pourquoi on faisait les tests -Saïra

La vie frustrante des étudiants confinés

Vendredi matin, ils reçoivent un mail du Crous qui leur annonce la venue dans la résidence universitaire d'une équipe du CHRU de Tours pour des prélèvements. Emmanuel reçoit cette information comme un coup de poing: "je peux dire qu'il n'y a pas assez de communication autour de la question. _Nous ne sommes pas des gamins, nous ne sommes pas au lycée, on est des universitaires et on sait ce qui se passe sur la planète_. On nous donne des directives, obéissez et puis voilà". Ensuite, c'est le confinement obligatoire sans plus de détail et le portage des repas de la même façon: "ils ont commencé à cogner, frapper à nos portes, sortez, vous avez le kit alimentaire, vous devez rester dans vos chambre jusqu'à nouvel ordre". Saïra, étudiante en licence, a eu la peur de sa vie: "hier, j'étais en larmes, j'avais peur, je me dis qu'avec les conditions que nous avons, si dans mon couloir il y en a un qui est atteint, la probabilité est forte que je le sois aussi". Saïra, Emmanuel et les autres sont confinés dans leur chambre universitaire au minimum jusqu'aux résultats des tests lundi ou mardi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess