Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Tours : les excuses du CHRU à la patiente de 92 ans renvoyée chez elle un dimanche après une opération

mercredi 18 juillet 2018 à 16:48 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La famille de la patiente de 92 ans renvoyée chez elle début juin, sans solution de soins, après une lourde opération au CHRU de Tours était reçue mardi soi par la direction de l'hôpital. Elle a présenté ses excuses à la famille, et a promis une meilleure prise en charge des sorties dans ce service.

Image d'illustration d'hospitalisation
Image d'illustration d'hospitalisation © Maxppp - Maxppp

Tours, France

La Direction du CHRU de Tours a présenté ses excuses à la famille de Thérèse Charbonnier. Cette dame de 92 ans avait été renvoyée chez elle début juin, seule un dimanche après-midi,  après une opération lourde à l'hôpital Trousseau. Une opération de l'appareil digestif avec pose d'une poche. La nonagénaire avait été ramenée chez chez elle en taxi, sans compte-rendu opératoire ni ordonnance pour les soins à pratiquer. Elle avait dû joindre une infirmière en urgence. Ses deux filles, qui mettent en cause la prise en charge du CHRU, ont été reçues mardi soir par la direction de l"hôpital.

Une communication à la famille et au médecin traitant perfectible

Selon la fille de Thérèse Charbonnier, la réunion a duré 1h30 mardi soir en présence de la Directrice du CHRU, Marie-Noëlle Gérain-Breuzard, du chef de service, de la cadre de santé et du directeur des soins. Au cours de cette entrevue, la direction de l'hôpital a renouvelé à plusieurs reprises ses excuses. Elle promet plus de vigilance dans la communication auprès des familles, même si elle précise qu'une nièce de la patiente a été contactée. En revanche, elle reconnait que le médecin traitant n'a pas été contacté, car c'était un dimanche. 

Une journée ultra-dense pour le personnel ce jour-là

C'est visiblement par manque de place que la nonagénaire a du quitter sa chambre alors que la sortie était prévue le lendemain (lundi) ou mardi. Une sortie qui aurait du être mieux encadrée et préparée reconnait le personnel médical qui parle d'une journée extrêmement dense ce jour là. Concernant les conditions d'accueil de la vieille dame, une chambre double non climatisée où la chaleur était étouffante, la direction a tenu à rappeler que c'est un chantier prioritaire du futur plan de modernisation du CHRU.