Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : un centre de vaccination temporaire ouvre à l'hôpital Bretonneau

-
Par , France Bleu Touraine

Pour répondre à l'accélération de la vaccination voulue par le gouvernement, la préfecture d'Indre-et-Loire ouvre tout ce weekend un centre temporaire à l'hôpital Bretonneau. Cette première dose de vaccin Astra Zeneca administrée à 500 personnes fragiles qui ont déjà été identifiées.

Photo d'illustration vaccination anti Covid-19
Photo d'illustration vaccination anti Covid-19 © Radio France - Aurélie Jacquand

La campagne vaccinale contre la Covid-19 prend une nouvelle dimension. Ouverture d’un centre de vaccination temporaire ce weekend à Tours. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé une accélération de la campagne de vaccination dès ce weekend, afin de protéger au plus vite les personnes les plus vulnérables contre les risques d’hospitalisation ou de décès qui pèsent sur elles en cas de contamination. 

Le CHRU de Tours  ouvre un nouveau centre de vaccination temporaire dans le département, qui accueillera des patients samedi 6 et dimanche 7 mars 2021 de 9h à 18h au centre hospitalier Bretonneau à Tours. L’ouverture de ce centre permettra d’administrer une première dose de vaccin AstraZeneca à 500 personnes fragiles qui ont déjà été identifiées par les services de l’État, les collectivités et les soignants des centres de vaccination, ainsi qu’à des soignants volontaires.

Une deuxième injection chez un médecin ou un pharmacien 

Après leur première injection ce weekend à l’hôpital Bretonneau, ces personnes seront invitées à prendre rendez-vous chez leur médecin traitant ou dans leur pharmacie de quartier pour obtenir leur seconde injection dans un délai maximum de trois mois. 

Plusieurs leviers sont mobilisés en Indre-et-Loire comme dans tous les départements de France pour augmenter rapidement et significativement le nombre de personnes vaccinées : l’augmentation du nombre de doses de vaccins allouées aux médecins généralistes libéraux, qui peuvent vacciner leurs patients sur rendez-vous dans leur cabinet médical, la mobilisation des pharmaciens, qui pourront commencer à vacciner dans leurs officines à compter de la semaine du 15 mars, l’arrivée continue de doses supplémentaires pour les centres de vaccination, qui permette d’ouvrir régulièrement de nouveaux créneaux sur les plateformes de réservation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess