Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : inauguration d'un dispositif unique en France de réalité virtuelle à destination des autistes

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

A Tours, un dispositif de réalité virtuelle, unique en France, a été inauguré ce jeudi, en présence de la secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel. Il vise à mieux prendre en charge les personnes autistes, ou atteintes de troubles du neurodéveloppement.

La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Sophie Cluzel, à Tours ce jeudi
La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Sophie Cluzel, à Tours ce jeudi © Radio France - Annabelle Wanecque

Le CHRU de Tours renforce sa prise en charge de l'autisme et des troubles du neuro développement (comme les difficultés d'attention, les troubles du langage). Il a inauguré ce jeudi le Cube, un dispositif de réalité virtuelle conçu spécialement pour les personnes atteintes de ces troubles par la société IMAGIN-VR basée à Laval.

Le Cube est installé à Mame, à quelques mètres de l'hôpital Bretonneau et de son Centre Universitaire de Pédopsychiatrie. Centre qui a reçu au printemps dernier le label de Centre d'excellence sur l'autisme et les troubles du neurodéveloppement. La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Sophie Cluzel, est d'ailleurs venue à Tours ce jeudi, à l'occasion de cette inauguration.

L'habituer à être dans un monde qui le perturbe et le paralyse - Josiane, mère d'un autiste

Lunettes spéciales sur le nez, elle se retrouve ainsi embarquée dans une zone de travaux, une situation qui peut être très stressante à vivre pour les autistes. Et c'est justement le but de ce dispositif virtuel, habituer la personne autiste aux stimulations sensorielles, auditives, visuelles, auxquelles elle est très sensible, comme par exemple une cour de récré. Le professeur Frédérique Bonnet-Brilhault est la responsable du Centre de pédopsychiatrie du CHRU. "Avec l'exposition au préalable, elle aura développé des circuits de traitement de cette information, du coup il y aura moins l'effet de surprise". 

Ce dispositif n'existait pas quand le fils autiste de Josiane était enfant. Lui qui a 30 ans aujourd'hui pourrait pourtant encore en bénéficier, selon sa maman. "Je serai preneuse de faire un test avec ce type d'outils, pour lui faire passer par exemple la phobie qu'il a des chiens, pour l'habituer à être dans un monde qui le perturbe et le paralyse". 

Vers une généralisation prochaine en France 

La secrétaire d'Etat Sophie Cluzel, manifestement très intéressée par ce Cube virtuel, envisage de le généraliser en France. "Je veux pouvoir analyser les travaux de recherche et que ce soient les chercheurs eux-mêmes qui nous disent on peut le développer car on a des résultats importants". 

Les personnes autistes ne seront d'ailleurs pas les seules à bénéficier du Cube, seront aussi concernés les enfants qui souffrent de difficultés d'attention, ou encore de troubles du langage.

A l'occasion de sa venue, Sophie Cluzel a d'ailleurs labellisé deux autres Centres d'excellence pour la prise en charge de l'autisme et des troubles du neurodéveloppement, à Strasbourg et à Lyon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess