Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Tours : une application contre la solitude et le risque de suicide

samedi 27 octobre 2018 à 11:21 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Touraine

Dans l'agglomération de Tours, en moyenne, 47 personnes se suicident chaque année. Des chiffres dans la moyenne nationale, mais encore trop élevés. Une application pour smartphone référence désormais les principaux interlocuteurs pour sortir de la dépression.

Une application recense désormais les principaux interlocuteurs à Tours, lors d'épisodes de dépression ou de déprime.
Une application recense désormais les principaux interlocuteurs à Tours, lors d'épisodes de dépression ou de déprime. © Maxppp - Alexandre MARCHI/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Tours, France

Entre coup de Blues, fatigue passagère ou bien vraie dépression, pas forcément facile de faire la différence. Et si vous faisiez le point ? C'est désormais possible avec l'application StopBlues, sur Apple et Android. Développée par l'Inserm, cette interface permet, en quelques questions, d'établir un premier diagnostic et si besoin, de vous mettre en relation avec un professionnel de santé ou une association. 

L'application est simple d'utilisation. Elle se rapproche de Tabac Info Service. Un bouton d'alerte est disponible en cas de passage à l'acte imminent.  - Radio France
L'application est simple d'utilisation. Elle se rapproche de Tabac Info Service. Un bouton d'alerte est disponible en cas de passage à l'acte imminent. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Si l'agglomération de Tours a souhaité participer à cette expérimentation, c'est en raison d'un chiffre toujours élevé de suicides : en moyenne 47  par an. Pour utiliser l'application, il suffit de renseigner quelques informations : sexe, age, moral, forme physique... Et répondre à quelques questionnaires : du mal à dormir ? A se concentrer ? Vous sentez-vous utile ? Avez-vous déjà eu des pensées suicidaires ? 

Une centaine d'adresses référencées près de Tours

En fonction des réponses, StopBlues dirige l'utilisateur vers un professionnel ou une association. Près de Tours, plus de 100 lieux sont référencés, du cabinet de psychologue, à celui du psychiatre, en passant par SOS amitié ou VIE 37, le réseau de prévention du suicide en Indre et Loire.  L'application est aussi active sur Amboise. 

Si le passage à l'acte est proche, il est également possible de passer directement un appel au Samu, ou à un proche.  Un bilan de l'utilité de StopBlues sera tiré au bout de 18 mois.