Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Tous les laboratoires mayennais d'analyses médicales en grève jusqu'au 1er octobre prochain

-
Par , France Bleu Mayenne

Les laboratoires d'analyses médicales de la Mayenne font grève depuis ce 23 septembre et jusqu'au 1er octobre prochain, comme dans le reste du pays. Des syndicats biologistes dénoncent une baisse de 170 millions d'euros de financement qui aura des répercussions pour la profession et les patients.

Les syndicats doivent rencontrer Assurance Maladie et ministère de la Santé le 1er octobre prochain.
Les syndicats doivent rencontrer Assurance Maladie et ministère de la Santé le 1er octobre prochain. © Radio France - Aurore Richard

Département Mayenne, France

Si vous avez une prise de sang à faire cette semaine, vous risquez d'avoir quelques soucis. Les laboratoires d'analyses médicales sont en grève depuis ce lundi 23 septembre, suite à l'appel lancé par quatre syndicats. 

Selon le SJBM (Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux), tous les laboratoires mayennais sont mobilisés, ils ferment les après-midis jusqu'au mardi 1er octobre prochain.  Les syndicats biologistes disent non à une nouvelle baisse de financement : 170 millions d'euros en moins en 2020, c'est-à-dire qu'ils vont être moins rémunérés par l'Assurance Maladie sur chaque analyse. 

Les patients vont trouver portes closes tous les après-midis jusqu'au 1er octobre inclus.  - Radio France
Les patients vont trouver portes closes tous les après-midis jusqu'au 1er octobre inclus. © Radio France - Aurore Richard

Pour ces syndicats, leurs laboratoires sont en péril, et du coup la santé des patients aussi. Ils dénoncent la situation actuelle avec des délais pour avoir ses résultats d'examen, déjà plus longs. C'est la faute à des conditions de travail qui se dégradent depuis plusieurs années

"Le matin, on est déjà limite en termes de personnes pour faire des prises de sang et on ne peut pas augmenter ces capacités. Je ne peux pas embaucher plus de monde sur mes sites", explique Guillaume Aubin, représentant du syndicat des jeunes biologistes en Pays de la Loire. 

Vers des fermetures de laboratoires en Mayenne ? 

Selon lui, cela va s'empirer. Par manque de moyens, des sites vont fermer. Ce biologiste est inquiet pour la Mayenne. "Les sites qui sont moins sollicités parce qu'ils drainent une population un petit peu plus faible, dans les zones rurales ou semi-rurales, ces labos seront fermés. Les gens devront faire 30 ou 40 kms pour faire une prise de sang", estime ce biologiste. 

Cela va décourager des patients alors qu'il ne faut pas retarder une prise de sang. "Une infection urinaire que l'on peut voir assez rapidement peut être traitée très rapidement avec un traitement antibiotique mis en place par le médecin traitant en ayant les premiers résultats en fin de journée. Si c'est plus long, c'est un risque de complication", analyse Anthony Mouchère, du Syndicat Des Biologistes en Pays de la Loire.  

Des AVC évités grâce à une prise de sang en laboratoire

Une prise de sang est aussi essentielle pour les patients qui sont suivis. S'ils ont un traitement anti-coagulant, une analyse peut détecter un mauvais équilibre et la posologie peut donc être revue. Si ce n'est pas fait, cela peut aller jusqu'à l'hémorragie cérébrale voire l'AVC. Les patients qui ne veulent vraiment pas ou qui ne peuvent pas faire tous ces kilomètres risquent alors de se tourner vers les urgences, des services déjà sous tension.

Une rencontre entre syndicats, Assurance Maladie et Ministère de la Santé doit avoir lieu le 1er octobre prochain. La suite du mouvement sera alors décidée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu