Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Tous positifs au glyphosate" : l'association Foll'Avoine appelle les Vauclusiens à porter plainte

-
Par , France Bleu Vaucluse

À l'occasion de leur 11e "Faites sans OGM" ce samedi 23 février à Bonnieux (Vaucluse), l'association Foll'Avoine a dévoilé les résultats des tests de contamination au glyphosate menés sur une vingtaine de volontaires. Résultats : tous contaminés. Tous vont porter plainte.

Sur ces papiers et sur des badges accrochés à leurs poitrines sont inscrits les taux de glyphosate retrouvés dans leurs urines.
Sur ces papiers et sur des badges accrochés à leurs poitrines sont inscrits les taux de glyphosate retrouvés dans leurs urines. © Radio France - Marion Bargiacchi

L'association Foll'Avoine a présenté ce samedi les résultats des tests urinaires de 26 volontaires et pas une seule personne n'est épargnée par le glyphosate. Pourtant, ces militantes attachées à l'agriculture biologiques font attention à ce qu'elles consomment, boivent et utilisent comme produits du quotidien. D'autant plus que le glyphosate n'est pas rémanent dans l'air et que l'eau du robinet est sous contrôle... Alors d'où vient la substance ? L'association exige des réponses. 

Tous contaminés ?

Mireille Lambert, président de Foll'Avoine, médecin généraliste et faucheuse volontaire tient dans la main un document de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA). Il y est écrit noir sur blanc que ceux qui ne travaille pas au contact du glyphosate ne doivent pas en avoir dans leurs urines. "Donc mon taux devrait être de zéro. Pourtant il est de 0,795." 

"Inutile de se poser la question : nous sommes tous contaminés, même ceux qui font attention. Maintenant il faut agir." - Mireille Lambert

Ces premiers tests sont "d'autant plus inquiétants" d'après Mirelle Lambert, qu'ils ont été effectués en dehors de la période de pulvérisation du glyphosate dans la nature qui a lieu entre avril et juin.

26 plaintes déposées

Marie-Claude fait partie des testées. Sur sa poitrine, son taux de contamination : 1,091. "Je reste étonnée parce que je mange bio depuis de nombreuses années." Alors oui, elle va porter plainte "parce que les citoyens en ont marre d'être méprisés. Il faut qu'on bascule dans un autre système pour qu'on évite de balancer du poison en toute irresponsabilité".

"Il faudrait quand même que le principe de précaution ne soit pas un vain mot." - Marie-Claude, testée positive au glyphosate.

26 plaintes vont d'ores et déjà être déposées pour "atteinte à la santé", "destruction de l'environnement" et "fraude aggravée". L'association Foll'Avoine espère qu'elles pourront être transmises et jugées par le tribunal d'instance de santé publique à Paris.

Une prochaine série de tests sera pratiquée à Vaugines le 29 mars. Tous les échantillons sont analysés par le même laboratoire indépendant à Leipzig en Allemagne. Si vous souhaitez faire le test et porter plainte sous contrôle d'huissier, il vous en coûtera 135 euros : vous pouvez contacter les responsables dans le Vaucluse par mail : campagne.glyphosate.84@gmail.com 

Tous contaminés au glyphosate.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess