Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : tout comprendre sur les tests de dépistage avec Michel Ségondy, virologue au CHU de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Pas facile de s'y retrouver dans les différents tests proposés pour détecter le Covid-19. Ce jeudi matin, Michel Segondy, virologue au CHU de Montpellier, était l'invité de France Bleu Hérault pour répondre à vos questions.

Il existe deux types de tests, le virologique et le sérologique
Il existe deux types de tests, le virologique et le sérologique © Maxppp - Michael DESPREZ

Quelque 700.000 tests de dépistage doivent être réalisés chaque semaine en France , mais on a du mal à y voir clair. Qui sera testé et dans quelles conditions ? Quels tests sont réalisés  ? Celui qui consiste à détecter la présence du virus ou celui qui détecte les anticorps ? Et par quels procédés ?  

Le Dr Michel Segondy, virologue au Chu de Montpellier, était l'invité de France Bleu Hérault ce jeudi matin

Il y a deux catégories de tests très différents qui ne mesurent pas tout à fait la même chose. Pouvez-vous nous expliquer ?

Exactement. Le test pour le diagnostic, c'est le test virologique par la technique qu'on appelle PCR, une technique qui est très sensible et qui détecte le génome du virus dans le prélèvement. Il faut que ces prélèvements soient bien réalisés, qu'ils soient assez profonds et qu'ils soient faits dans les premiers jours de l'apparition des symptômes. Si le prélèvement n'est pas assez profond, si on prélève juste au niveau de la narine et bien là, on ne touche pas le virus. 

Donc si le prélèvement est bien réalisé, suffisamment profond, et s’il est réalisé dans les premiers jours des symptômes, il est fiable. Le nombre de ce qu'on peut appeler faux négatifs sera très faible. S’il est trop tardif ou s'il est mal réalisé là, bien sûr, le prélèvement perd de sa fiabilité. Ce test coûte 54 euros, mais il est remboursé par l’assurance maladie. 

"Les tests sérologiques pour détecter les anticorps n'ont pas encore été validés et ne sont pas remboursés."

Et il y a le test sérologique. Ça, c'est autre chose ?

Alors, le test sérologique, c'est autre chose. C'est un test qui est fait pour identifier les anticorps contre le virus qui se développent à la suite de l'infection. Ces tests ne sont pas encore validés, parce qu'il y a beaucoup de tests qui sont développés et tous n'ont pas la même qualité au point de vue fiabilité du résultat. On se rappelle par exemple qu'en l'Espagne, un nombre très important de tests avaient été achetés en Chine et ces tests ne valaient pas grand chose. 

Donc là, ce sont des tests qui ne sont pas encore validés, donc, ils ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Il y a des laboratoires privés qui les font, mais le patient les paye alors. 

Ce test a un intérêt épidémiologique pour voir comment le virus a été diffusé dans la population. Ce test a un intérêt rétrospectif parce que vous saurez si vous avez été infecté ou non. 

"Il est bon de se faire tester aujourd'hui dès qu'on a des symptômes."

Question de Francine, de Jacou : Quand on a un début de symptômes de rhume, simplement, un point dans la gorge, le nez bouché, est-ce qu’il faut téléphoner à son médecin pour avoir un test ?

Effectivement, comme on surveille activement la circulation du virus, dès qu'on a des symptômes évocateurs, c'est à dire souvent un simple rhume, mal à la la gorge, de la fièvre, etc., il faut effectivement dépister. Donc là, normalement, votre médecin vous prescrira un test que vous pouvez faire dans un laboratoire de ville sans problème. 

Et en plus, il y a maintenant une application qui s'appelle "Contact Covid", qui permet également de répertorier tous les contacts que vous avez pu avoir dans les jours précédents, au niveau familial, au niveau professionnel, etc. Pour que tous vos contacts également soient testés. 

Et bien sûr, s'il y a une positivité, il faudra isoler les gens pour qu'ils ne transmettent pas le virus. Donc oui, devant des symptômes qui peuvent évoquer l'infection par le coronavirus, il faut voir son médecin et être testé. 

Est ce que le symptômes clé, c'est la fièvre ? 

Pas systématiquement, la fièvre, ça fait partie du tableau, mais il y a des formes où la fièvre est peu importante. 

Donc après, ce sont surtout les signes respiratoires, donc maux de gorge, toux, écoulement nasal. Et puis, la perte du goût et de l'odorat. 

Question de Bernard, à Lodève : Si on va chez son médecin et que le médecin vous fait une prescription pour un test sérologique, est-ce que ce test sérologique qu'on va faire dans un laboratoire privé sera pas remboursé ensuite ? 

Non, pas pour l'instant. Le test sérologique n’est pas remboursé. C’est uniquement le test virologique qui est remboursé s’il est prescrit. 

Question de Jean, à Castelnau le Lez : Ma question concerne le test PCR. Si je n'ai aucun symptôme, il me semble que ça ne sert à rien de faire le test parce que si je suis négatif aujourd'hui, je peux être affecté demain et devenir positif demain. Et on ne va pas faire un test tous les jours ? 

Exactement. On ne va pas dépister tous les gens qui sont sans symptôme. On sait que généralement le test va se positiver dans les deux jours suivant l'apparition des symptômes. Donc, si vous êtes asymptomatique et sans contact, vous ne bénéficierez pas d’un dépistage. Mais en revanche, si vous avez des symptômes et que vous êtes positif à ce moment là, les personnes avec qui vous avez été en contact vont pouvoir avoir un dépistage, même en l'absence de symptômes car il y a donc souvent des tests positifs avant l'apparition des symptômes. 

Question de Luc, de Béziers : Je me sens en forme. Mais si je fais le test et qu'il est positif, qu'est ce qui se passe pour moi ? 

Si vous êtes en forme, que vous n'avez pas de symptômes a priori, il n'y a pas besoin de faire un test parce qu'il y a de grandes chances que ce test soit soit négatif, sauf si vous êtes vraiment à risque, c'est à dire que vous avez été en contact avec quelqu'un qui a été positif. Donc, à ce moment-là, vous pouvez avoir le test normal, même en étant asymptomatique, et si le test est positif, vous aurez une surveillance de votre état. Mais surtout, il faudra vous isoler pour ne pas transmettre.

"Si le test sérologique est négatif, il y a de fortes chances que vous n'ayez pas été malade du Covid."

Question de Gislaine, de Sète : Est ce que le test sérologique est fiable ?

Le test sérologique est fiable, mais il y a des tests qui sortent sur le marché qui pour l'instant n'ont pas fait l’objet d’évaluations. Cela devrait intervenir assez rapidement. Et donc, il y a des tests qui sont très fiables et il y en a qui le sont beaucoup moins. On attend que les centres nationaux de référence valident les différents tests et donnent les performances des différents tests pour savoir si tel ou tel test est fiable ou non. Pour l'instant, c'est prématuré de dire que tel test est valable ou non. 

Parce que moi, j'ai été malade depuis le 15 mars et j'ai passé le test. Il a été négatif pour moi alors que les docteurs me disaient que j’avais eu le coronavirus. 

Il se peut très bien que vous ayez eu la grippe, qui présente des symptômes équivalents, ou une autre infection respiratoire. On ne connait pas encore la fiabilité de tous les tests, mais il y a de fortes chances que vous ayez eu autre chose que le coronavirus. 

Question de Gisèle, à Saint-Pons-de-Thomières : Il y a une personne qui a eu de la diarrhée, perte de goût et de la température. Elle a été testée négative. Alors, ma question est de savoir si le "corona" se pose uniquement sur les bronches ou s’il peut se poser sur les intestins ?

Avec le coronavirus, il peut y avoir des symptômes digestifs avec de la diarrhée. Ce n'est pas du tout systématique, puisque souvent, ce qui prédomine, ce sont les signes respiratoires. Donc, a priori, si le test est négatif, il y a une forte probabilité que ça ne soit pas le coronavirus. Comme je vous l'ai dit tout à l'heure, il peut y avoir des cas où le test peut être pris en défaut en fonction du moment où il a été réalisé et de la manière dont il a été réalisé. 

"Asymptomatique et porteur sain, c'est la même chose"

Est ce qu'il faut faire une différence entre ce qu'on appelle un porteur asymptomatique et un porteur sain, sur lequel la virologie ne serait pas détectable ?

Alors non. Cela signifie la même chose. Asymptomatique ou porteur sain, ça veut dire qu'on est infecté sans avoir de symptômes. Donc parce que les symptômes vont apparaître un peu plus tard. On sait aussi que les formes asymptomatiques, ça existe. Généralement, les personnes asymptomatiques ne seront dépistées que si elles ont été en contact avec quelqu'un qui a été identifié comme étant infecté. 

Michel Ségondy, virologue au CHU de Montpellier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess