Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Traitement du Covid-19 : très peu de chloroquine pour le moment en Corse

-
Par , , France Bleu RCFM

Quel traitement pour guérir les malades du coronavirus ? Chercheurs, épidémiologistes, médecins cherchent toujours l'antidote miracle. Il y a notamment une vaste étude européenne, coordonnée en France par l'Inserm, pour tester des molécules.

La chloroquine, une molécule en expérimentation pour traiter le Covid-19. Elle est, pour le moment, très peu présente dans les hôpitaux de Corse.
La chloroquine, une molécule en expérimentation pour traiter le Covid-19. Elle est, pour le moment, très peu présente dans les hôpitaux de Corse. - Maxppp

Parmi les molécules testées : la chloroquine. Elle est désormais autorisée par le Haut conseil de la santé publique pour traiter les formes graves du coronavirus. Le président de l'Exécutif, Gilles Simeoni, l'a dit, il souhaite que la Corse soit associée aux expérimentations de ce médicament. Le conseil régional de l'Ordre des médecins y est lui aussi favorable. En attendant, qu'en est-il de l'usage dans nos hôpitaux de la chloroquine pour lutter contre le Covid-19 ?

Tout d'abord à Ajaccio, à l'hôpital de la Miséricorde, qui accueille le plus grand nombre de patients atteints du conoravirus, la direction souhaite que le traitement puisse être proposé aux malades qui le souhaitent, de manière très encadrée, malades préalablement informés des risques éventuels. Sauf que pour l'heure, l'établissement ne dispose pas d'énormément de stocks, pour une trentaine de patients tout au plus. Cela dit, la situation pourrait évoluer rapidement.

À ce jour, à Bastia, aucun malade n'a été soigné à la chloroquine

Même schéma au centre hospitalier de Bastia : les stocks sont faibles. "À ce jour, aucun malade n'a été soigné à la chloroquine, précise son directeur, Jean-Mathieu Defour. Cela dit, la communauté médicale de Falcunaghja est en train d'élaborer un protocole d'utilisation de ce traitement."
Enfin, il y a aussi très peu de chloroquine dans les pharmacies insulaires. "Le strict nécessaire pour ceux qui en bénéficient déjà pour d'autres pathologies, explique Christian Filippi, le président du syndicat régional des pharmaciens. En revanche, dit-il, beaucoup de personnes nous en réclament, y compris avec des ordonnances, mais nous ne pouvons pas les honorer."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu