Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chassé-croisé sur les routes des vacances : "pensez à faire la sieste" conseille une étude normande

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Week-end de chassé-croisé, vous êtes nombreux sur les routes avec le premier samedi de l'été classé noir. Même s'il est tentant de raccourcir les pauses pour gagner du temps, une étude normande démontre qu'une pause sans sieste augmente le risque d'accident.

Bison futé annonce un samedi noir sur les routes samedi.
Bison futé annonce un samedi noir sur les routes samedi. © Maxppp - Fabrice Hebrard

La voiture est chargée, vous êtes pris à partir. Vous n'avez qu'une seule envie : arriver le plus vite possible, quitte à faire des pauses plus courtes. Mais attention, entre 13h30 et 15h30, _"notre corps n'est pas fait pour conduire"_, explique Damien Davenne, chronobiologiste. En effet, "Notre horloge biologique centrale programme une baisse de vigilance naturelle à la mi-journée. La meilleur contre-mesure, c'est de dormir". 

Professeur à l'Université de Caen Normandie, il a piloté une étude avec le laboratoire COMETE pour la fondation VINCI Autoroutes. Cette étude compare l'efficacité d'une sieste à la mi-journée au milieu d'un long trajet, à celle d'une pause sans sieste.

La somnolence au volant est la première cause d'accidents mortels sur l'autoroute.

L'étude a demandé à quarante personnes de conduire sur des simulateurs pendant deux heures le matin. Ils ont ensuite fait une pause, certains ont dormi dans un lit ou sur un siège de voiture et d'autres n'ont pas dormi.

L'étude montre la nécessité de faire une sieste pour prévenir la fatigue et la somnolence.

Une sieste améliore la vigilance de 21 %

Lorsque les participants ont fait une sieste, leur niveau de fatigue même après deux heures de conduites, était inférieur à celui enregistré après les deux heures au volant le matin.

Dormir pendant la pause augmente de 21 % la vigilance  après une heure de conduite et diminue de 39 % la somnolence.

Sans sieste, les risques d'accidents sont plus élevés. L'étude montre que les déviations latérales augmentent de 21 % sur les deux heures et même de 80 % entre la 40ième et 50ième minute du trajet. Même constat pour les risques de franchissement latéraux qui sont multipliés par deux en début d'après-midi.

Les recommandations d'un chronobiologiste

Damien Davenne recommande donc de bien dormir les nuits précédents le départ, de faire une pause pour déjeuner le midi avec des aliments faciles à digérer et de bien s'hydrater. "Vous pouvez éventuellement prendre un café parce que le temps d'efficacité du café est de vingt minutes. Donc si on prend un café avant la sieste, la caféine commencera à être efficace au moment de reprendre la route." Et surtout d'éviter de prendre le volant en début d'après-midi et pendant la nuit, surtout entre 2 et 6 heures du matin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess