Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : trois Creusois contaminés, 1.000 personnes testées ce week-end par précaution

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Trois salariés du S.S.A.D et du S.S.I.A.D. de Guéret ont été testés positifs au coronavirus. L'agence régionale de santé lance donc par précaution un dépistage sur le personnel et les bénéficiaires de ces structures. Mille personnes sont concernées.

Photo d'illustration. Préparatifs pour les tests au drive de dépistage du coronavirus (Covid-19) à Chancelade (Dordogne), 14 mai 2020.
Photo d'illustration. Préparatifs pour les tests au drive de dépistage du coronavirus (Covid-19) à Chancelade (Dordogne), 14 mai 2020. © Radio France - Emmanuel Claverie

L'agence régionale de santé organise un dépistage massif en plein week-end de la Pentecôte en Creuse. En tout, mille personnes vont être testées, pour vérifier qu’elles ne sont pas contaminées par le Covid-19. Il s’agit des salariés et des bénéficiaires d’une association d'aide à domicile à Guéret. Dans cette structure, ainsi que dans un service de soin infirmier qui dépend du CCAS de Guéret, trois employés ont été testés positifs au coronavirus en moins de sept jours. C'est ce que l'agence régionale de santé (ARS) appelle un "cluster", un groupement de contaminations.

Tout commence quand une aide-soignante du service de soins infirmiers à domicile (S.S.I.A.D.) du CCAS de Guéret est testée positive au coronavirus le 20 mai. Elle est immédiatement placée en quarantaine chez elle. Dans la foulée, le CCAS lance une vague de tests sur ses collègues proches et sur les patients dont s’occupe ce service, ce qui représente plusieurs dizaines de personnes. "Tout le monde a été testé, et tout le monde était négatif, sauf une autre soignante, qui a également été mise en arrêt de travail, qui est chez elle et qui se porte bien", précise Michel Vergnier, maire de Guéret et président du CCAS.

935 particuliers testés dans 40 communes

Le troisième cas de coronavirus n’a pas été détecté au CCAS mais dans une association d’aide à domicile : le S.S.A.D. Elisad, qui fait notamment le ménage ou la cuisine chez les particuliers. Cependant, le service de soins du CCAS et cette association travaillent tous les deux à domicile, parfois chez les mêmes personnes. L’agence régionale de santé préfère donc, par précaution, tester tous ceux qui pourraient être contaminés.

Le dépistage concerne "une centaine de salariés et 935 bénéficiaires du S.A.A.D. Elisad, qui résident dans quarante communes différentes", détaille Isabelle Dumond, directrice de la délégation territoriale de l'ARS en Creuse. Les tests permettront d'évaluer le niveau de circulation du virus.

Les employés et bénéficiaires du S.S.I.A.D. ayant déjà été testés préventivement la semaine dernière, l'ARS n'a a priori pas prévu de les prélever à nouveau lors de ce dépistage à grande échelle.

Hôpital, laboratoires et infirmiers libéraux sollicités

Les laboratoires privés Biolyss et Astralab et le centre hospitalier de Guéret se chargeront des prélèvements sur le personnel : "Nous souhaitons que le dépistage ait lieu ce week-end de la Pentecôte. Il est hors de question de perdre du temps, chaque heure compte", souligne Isabelle Dumond. De nombreux cabinets d'infirmiers libéraux ont également été sollicités par l'ARS pour effectuer des prélèvements à domicile sur les 935 bénéficiaires.

C'est le seul groupement de contaminations en cours dans le département, et le troisième depuis le début de la pandémie de Covid-19. Les deux premiers concernaient l'USLD de l'Ehpad Anna-Quinquaud à Guéret et l'Ehpad du Mont à Aubusson. Dans ces deux établissements, le nombre de personnes contaminées est inférieur à trois, la limite pour définir un "cluster".

Ce n'est pas la première fois qu'un dépistage massif est organisé en Creuse. Entre le 20 et 22 mai, un peu moins de 200 personnes ont ainsi été testés au centre de rééducation de Noth, après la contamination d'un patient. Aucun autre cas n'a été repéré. Lors d'une seconde vague de tests les 28 et 29 mai, les résultats se sont également révélés négatifs.

  • Article mis à jour à 19h13 mardi 2 juin.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu