Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Trois habitudes à prendre pour aider son esprit à maîtriser les pensées négatives

-
Par , , France Bleu

Pendant cette période de confinement, notre esprit ne cesse de se questionner sur ce qu'il se passe et les conséquences à plus ou moins long terme. Notre experte Laurence Roux-Fouillet nous confie trois habitudes pour diminuer le niveau ou l'intensité de ces pensées négatives.

Entre espoir et crainte, notre esprit est mené à rude épreuve pendant cette période de confinement. Cette anxiété pour soi et ses proches génère des pensées négatives qui empêchent d'avancer, de se projeter, en résumé d'être apaisé.

Notre experte France Bleu, la sophrologue Laurence Roux-Fouillet, nous aide à développer trois habitudes pour limiter l'impact des pensées négatives.

1. Diminuer son exposition aux informations anxiogènes

S'informer en permanence sur les chaînes d'information ou les réseaux sociaux fait naître dans notre esprit des scénarios catastrophe.

On estime que deux fois 30 mn par jour au maximum sont suffisantes pour être au courant de ce qui se passe sans s'angoisser.

2. Ramener les anticipations négatives à sa réalité

Il suffit de se poser ces simples questions : est ce que cela m'impacte aujourd'hui ? Suis-je concerné dans ma vie ? 

Cette prise de conscience peut vraiment aider à passer à autre chose.

3. S'appuyer sur sa propre expérience

Il est important de se rappeler si les craintes passées se sont finalement réalisées. Le constat est que le cerveau a souvent tendance à exagérer les situations pour préparer à des conséquences potentielles.

Pour aller plus loin

Vous pouvez retrouver d'autres techniques de sophrologie de Laurence Roux-Fouillet dans son dernier livre "Power pauses" (Éditions Leduc Pratique).

Si vous souhaitez vous initier à la sophrologie facilement, consultez le site de son cabinet, l'Espace du Calme à Boulogne-Billancourt.

Et si on restait en contact ? Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour afficher ce contenu Qualifio, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess