Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : LE + INFO de France Bleu Bourgogne

LE + INFO - Trois idées reçues sur l'AVC

mardi 3 octobre 2017 à 9:00 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

A l'occasion du tour de France " AVC tous concernés " , un ancien élu d'Aquitaine fait le tour du pays sur un tricycle pour sensibiliser le grand public et faire avancer la prévention. Philippe Meynard a fait une étape à Dijon sur la place François Rude lundi.

Le Tour de France " AVC tous concernés " a fait une étape à Dijon ce lundi
Le Tour de France " AVC tous concernés " a fait une étape à Dijon ce lundi © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

Sur son tricycle, Philippe Meynard parcourt la France pour faire connaître son association " AVC tous concernés " et faire avancer la prévention. Cet ancien élu d'Aquitaine a fait un AVC en 2014. Le professeur Maurice Giroud du CHU de Dijon est l'ancien chef de service neuro-vasculaire au CHU de Dijon, et désormais responsable du réseau des AVC en Bourgogne. Il déconstruit quelques idées reçues

Les AVC, ça ne concerne que les personnes âgées

FAUX : " C'est vrai que l'âge est un facteur de risques, mais ce n'est pas le seul. L'AVC touche de plus en plus les jeunes de moins de 55 ans , et c'est le registre dijonnais des AVC qui existe depuis 30 ans qui a mis ça en lumière

Les AVC concernent surtout les fumeurs

FAUX : " Encore une fois, le tabagisme est un facteur de risques, mais il y en a d'autres plus puissants, plus dangereux. Le premier, et de loin, c'est l'hypertension artérielle qu'il faut traiter. Le deuxième c'est le cholestérol, avec les alimentations riches en sucres et en graisses. Là encore, il existe des médicaments efficaces. "

Il n'y a pas de traitement pour l'AVC

FAUX : " Cet adage était vrai il y a 15 ans, mais depuis on a trois traitements extrêmement efficaces qui diminuent la mortalité de 20 %, ce qui est rare en médecine, donc c'est très important. "