Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Trois nouveaux "clusters" en Normandie : un des indicateurs passe au rouge mais la Région reste en vert

De nouveaux clusters ont été identifiés en Normandie annonce ce vendredi soir l'Agence Régionale de Santé. Sur les 4 indicateurs, surveillés par l'ARS, l'un d'entre eux a dépassé le seuil d'alerte. La Normandie reste toutefois en vert. Les mesures barrières sont toujours de mises.

Des dépistages sont proposés aux personnes contacts.
Des dépistages sont proposés aux personnes contacts. © Radio France - Romain Berchet

Il y a donc trois nouveaux clusters en Normandie annonce ce vendredi 19 juin l'Agence Régionale de Santé. Ces trois foyers épidémiques ont été identifiés pour deux d'entre eux en Seine-Maritime et le troisième est situé dans l'Orne

Deux foyers à Belbeuf et Fécamp en Seine-Maritime

Le premier foyer est à Belbeuf.  Il s'agit d'un cluster dit familial. 13 cas ont été confirmés. Ils sont répartis dans 3 foyers et on dénombre pas moins de 25 personnes contacts.  "Il n'y a pas de lien avec les clusters identifiés en début de semaine au sud de l'agglomération rouennaise" souligne l'Agence Régionale de Santé. Le deuxiéme foyer se situe à Fécamp dans une entreprise.  Un cas a été identifié et 10 cas contacts à risques identifié et testés dont deux se sont avérés positifs. Tous les résultats ne sont pas connus. Les autres salariés de l'entreprise vont être invités à se faire dépister.  Toutes les personnes concernées sont actuellement isolées pour au moins 14 jours.

Le troisième foyer est situé dans un EHPAD de l'Orne

La troisième "cluster" est dans un EHPAD d'Argentan dans l'Orne. Un résident a été contrôlé positif. Un dépistage a été mis en place dans l'établissement sur 70 résidents et 52 employés. 4 cas positifs ont été découverts : 2 chez les résidents, 2 parmi le personnel de l'EHPAD.

Un critère vire au rouge 

Quatre critères de surveillance sont évalués dans la cadre du dispositif mis en place par le ministère de la Santé lors du déconfinement. Pour la Normandie, l'un d'entre eux est désormais passé au rouge. Il s'agit du  nombre de reproduction effectif (RO), c'est-à-dire le nombre moyen de personnes qu'un malade contamine. Ce jeudi 18 mars, le RO avait dépassé le seuil de vigilance. Il a désormais franchi le seuil d'alerte précise l'ARS.  Les trois autres critères restent verts. La région demeure donc "verte" ajoute l'Agence Régionale de Santé. 

Les 4 critères de surveillance

  • Le taux d’incidence : estimé sur la base du nombre de tests RT-PCR positifs pour 100 000 habitants par semaine.
  • Le nombre de reproduction effectif. (RO)
  • Les tensions hospitalières sur les lits de réanimation : correspondant au taux moyen d’occupation des lits de réanimation par des patients atteints de Covid-19 par rapport à la capacité initiale en réanimation, par région.
  • Le taux de positivité des tests RT-PCR : correspondant au taux de positivité des prélèvements virologiques réalisés dans chaque département.

Le respect des gestes barrières reste donc de mise

Toute personne qui présente des symptômes du Covid-19, doit rapidement contacter son médecin traitant (ou, si elle n’en a pas, le 116 117) qui prescrira alors un test virologique et lui conseillera de s’isoler dans l’attente du résultat. Un dispositif d'identification des "personnes contacts" et de dépistage seront ensuite mis en place "pour casser la chaîne de transmission du virus". C'est le cas par exemple depuis ce jeudi 18 mars à Petit-Quevilly et Saint-Etienne-du-Rouvray. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu