Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Un ancien élève de l'Université de Rennes 1 dans l'équipe de l'hélicoptère Ingenuity de la Nasa

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Nacer Chahat est ingénieur en télécommunications spatiales au Jet Propulsion Laboratory, un centre de recherche de la Nasa. Cet ancien étudiant et docteur de l'Université de Rennes 1 travaille depuis 2012 sur l'hélicoptère Ingenuity, qui doit décoller sur Mars ce lundi 19 avril.

Nacer Chahat travaille depuis 2012 sur ce projet dans un centre de recherche de la Nasa en Californie.
Nacer Chahat travaille depuis 2012 sur ce projet dans un centre de recherche de la Nasa en Californie. - © NASA/JPL-Caltech

L'hélicoptère Ingenuity de la Nasa doit décoller sur Mars ce lundi 19 avril vers 9h30, heure française. Cet exploit devait avoir lieu mercredi 14 avril mais a dû être décalé à cause de derniers réglages. Dans l'équipe d'Ingenuity en Californie, on retrouve un Français, Nacer Chahat. Cet ingénieur en télécommunication est un ancien étudiant et docteur de l’Université de Rennes 1.

-60°C la nuit sur Mars 

Cela fait neuf ans qu'il travaille sur ce projet qui n'était pas près de voir le jour : "Personne n'en voulait, l'ancien directeur du Jet Propulsion Laboratory (JPL, un centre de recherche de la Nasa) a fait en sorte de financer le projet en interne. On a présenté ce projet qui, dans un premier temps, a été rejeté", confie Nacer Chahat.

La densité de l'air marsien est équivalente à 1% de la densité terrestre, une contrainte de taille pour Nacer Chahat.
La densité de l'air marsien est équivalente à 1% de la densité terrestre, une contrainte de taille pour Nacer Chahat. - © NASA/JPL-Caltech

Même après avoir reçu le feu vert, l'antenne qui relie l'hélicoptère au robot Perseverance a été placée de façon à pouvoir être retirée. Il faut dire que le projet était ambitieux : "Pendant la nuit, les températures sur Mars sont très faibles, autour de -60°C. On devait charger suffisamment d'énergie par les panneaux solaires pour pouvoir survivre à cette nuit très froide." 

La formation de Rennes 1, l'une des meilleures en Europe

L'air martien est d'une densité équivalente à seulement 1% de celle sur Terre. Si l'on assiste aujourd'hui au premier vol d'un engin motorisé sur Mars, c'est un peu grâce à l'Université de Rennes 1. "J'ai eu un professeur extrêmement passionné par le domaine des télécommunications, se souvient l'ingénieur. C'est grâce à lui que j'ai commencé à me spécialiser dans ce domaine." Selon lui, le pôle rennais dans le domaine des télécommunications serait l'un des meilleurs en France et même en Europe. Lors de sa formation à Rennes 1, l'ingénieur a écrit une thèse sur les antennes intégrées dans les vêtements.

L'équipe de Nacer Chahat a trente jours pour effectuer les cinq vols d'Ingenuity sur Mars.
L'équipe de Nacer Chahat a trente jours pour effectuer les cinq vols d'Ingenuity sur Mars. - © NASA/JPL-Caltech

Quand on évoque sa vie rennaise, Nacer Chahat se souvient d'une une ville "très festive" et de "beaucoup de fêtes après de très longues semaines de travail." Il y revient chaque année pour rencontrer les étudiants. "C'est un laboratoire avec lequel je continue de collaborer, on a des projets ensemble, ça n'a pas été facile à mettre en place mais j'ai beaucoup insisté."  

Les cacahuètes dans la salle de contrôle, une tradition

Ce lundi 19 avril, l'hélicoptère va effectuer le premier de ses cinq vols prévus en un mois. Il va voler à trois mètres de haut pendant une quarantaine de secondes. Ce premier vol va pouvoir permettre d'accéder à des données cruciales pour la suite de la mission. "Il y a de très grandes chances qu'à la fin de ces cinq vols, l'hélicoptère finisse sur le côté et dans ce cas on ne pourra pas le remettre droit", explique-t-il.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Pour le grand jour du premier vol d'Ingenuity, Nacer Chahat a sorti... les cacahuètes ! "À chaque fois que l'on atterrit sur Mars, on mange des cacahuètes dans la salle de contrôle... Et on a continué cette tradition !"

Découvrez le portrait de Jeff Delaune, un Rennais qui fait aussi partie de l'équipe d'Ingenuity. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess