Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un appel urgent au don de sang en Auvergne-Rhône-Alpes, les réserves sont dangereusement basses

-
Par , France Bleu Isère

Le niveau des réserves de sang n'a jamais été aussi bas depuis 10 ans à cause de la crise sanitaire. La plupart des collectes mobiles sont annulées dans les entreprises ou les campus. Et les dons sont en baisse de 20 % en Auvergne-Rhône-Alpes.

On peut donner son sang à la maison du don ou lors de collectes mobiles
On peut donner son sang à la maison du don ou lors de collectes mobiles © Radio France - Isabelle Piroux

L'Etablissement Français du Sang s'alarme de cette situation "inédite" depuis 10 ans. Il faut 1400 dons par jour en Auvergne-Rhône-Alpes et le compte n'y est pas. La faute à la situation sanitaire. 80 % des dons se font normalement lors de collectes mobiles dans les entreprises, les communes ou les campus. Or en ce moment, le travail se fait à distance, les cours se donnent souvent en visio-conférence et beaucoup de collectes sont annulées. Les dons sont en baisse de 20 % et ne suffisent pas à répondre aux besoins des patients.

L'activité hospitalière hors Covid a repris

"Après les déprogrammations d'opérations et de soins pendant le confinement, l'activité a repris dans les hôpitaux, avec des maladies au long cours qui demandent des transfusions comme le cancer ou des maladies du sang. Mais il faut aussi du sang pour les accidentés de la route et les accouchements qui se passent mal" et les réserves sont au plus bas, s'inquiète Sophie Titoulet, directrice de la communication de l'EFS Auvergne-Rhône-Alpes. 

Il manque des donneurs réguliers en ces temps de coronavirus

L'appel aux dons lancé fin août n'a pas eu l'effet escompté. L'EFS relance donc cet appel urgent : il faut des donneurs réguliers car "un produit sanguin, comme un concentré de globules rouges ne se conserve que 42 jours, et des plaquettes 5 jours", précise Sophie Titoulet. 

Si l'on va dans une Maison du don, il faut prendre rendez-vous sur le site de l'EFS , ou sur son application afin d'éviter l'affluence et être accueilli dans de bonnes conditions. "La durée du don est toujours d'une heure, accueil, don et collation comprise", rassure Sophie Titoulet . 

Un protocole sanitaire pour donner son sang en toute sécurité

"On vous donnera un masque que vous garderez pendant toutes les étapes du don, du prélèvement à la collation", ajoute-t-elle à propos du protocole sanitaire et elle rappelle aussi les règles de base : "Pour offrir son sang, il faut être en bonne santé, être âgé de 18 à 70 ans, ne pas venir à jeun, penser à s'hydrater avant, pendant et après le don, ne pas faire trop d'activités physiques dans les heures qui suivent"

Il faut attendre 28 jours après avoir été contaminé pour donner son sang

Les poches des donneurs sont testées et rejettées si l'un d'entre eux est contaminé par le coronavirus. Il sera invité à revenir 28 jours plus tard. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess