Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un bâtiment du CHRU de Nancy non conforme à sa destination d'hôpital, selon une expertise indépendante

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le bâtiment Philippe Canton du CHRU de Nancy-Brabois n'est pas conforme mais ne présente pas de danger immédiat. C'est la conclusion de l'expertise indépendante présentée ce mardi 9 février. La CFDT demande un rapport sur l'ensemble du bâtiment.

Toutes les parties du bâtiment Canton où apparaissent d'importantes fissures ont été vidées
Toutes les parties du bâtiment Canton où apparaissent d'importantes fissures ont été vidées - Stéphane Maire

Des fissures, des malfaçons, des matériaux bas de gamme : le rapport d'expertise indépendante sur le bâtiment Philippe Canton du CHRU de Nancy, situé sur le plateau de Brabois, a été présenté ce mardi 9 février en CHSCT (Comité d'hygiène et de sécurité). 

Un rapport réalisé à la demande du centre hospitalier et de la CFDT qui a donné l'alerte l'été dernier sur la présence de fissures importantes dans une partie du bâtiment. Le bâtiment Philippe Canton accueille notamment des patients Covid mais la partie concernée par les fissures n'est pas occupée. 

Demande d'une expertise sur l'ensemble du bâtiment Canton

"Aujourd'hui, nous avons des confirmations sur le fait qu'il y a des défauts structurels, des défauts conceptuels et des défauts dans l'exécution et la mise en oeuvre des travaux", explique Stéphane Maire, secrétaire du CHSCT et secrétaire adjoint de la CFDT au CHU. "En revanche, les experts ont quand même été très rassurants en nous disant qu'il n'y avait pas de danger immédiat, c'est-à-dire que le bâtiment ne va pas tomber demain matin."

Pas de danger immédiat mais le rapport - qui porte sur 40% du bâtiment Philippe Canton - souligne selon la CDFT que ce dernier n'est pas conforme à sa destination d'hôpital en matière de sécurité et de qualité, ni conforme à la réglementation en vigueur. En attendant le résultat de l'expertise judiciaire en cours, la CFDT demande une expertise sur l'ensemble du bâtiment. Une demande validée par la direction générale du CHRU et le CHSCT. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess