Santé – Sciences

Un cas autochtone de Chikungunya dans le Var

Par Mélanie Kuszelewicz, France Bleu Provence et France Bleu vendredi 11 août 2017 à 19:28 Mis à jour le vendredi 11 août 2017 à 21:45

La personne a été piquée par un moustique tigre en France, et pas dans une zone contaminée.
La personne a été piquée par un moustique tigre en France, et pas dans une zone contaminée. © Maxppp - Photo d'illustration - Aurélien Morissard

Un cas autochtone de Chikungunya a été signalé ce vendredi par l'agence régionale de santé dans le Var. Le département est placé en niveau 2 du plan national de lutte contre le moustique tigre.

C'est la première fois cette année, un homme a contracté le Chikungunya dans le Centre Var. Le département est placé en niveau 2 du plan national de lutte contre le moustique tigre. Selon l'agence régional de santé, il va bien. Il a été pris en charge par son médecin traitant et son état n'est pas inquiétant.

Pour éviter la prolifération du moustique tigre : supprimer l'eau stagnante

Une enquête de terrain est en cours pour vérifier que personne de l'entourage du malade n'a les symptômes du chikungunya (fièvre et courbatures). Selon Marie-Christine Savaille, directrice de la santé publique à l'agence régionale de santé :

Des opérations de démoustication sont en cours dans le lieu d'habitation et dans les environs, afin d'éliminer les moustiques adultes et d'interrompre la chaîne de contamination.

Pour rappel : pour éviter la prolifération du moustique tigre, il est nécessaire de détruire les larves qui se trouvent dans l'eau stagnante. Il faut donc la supprimer dans les jardins et à l'intérieur des maisons.