Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Un cas de tuberculose détecté à l'Université de Metz

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Un étudiant du campus du Saulcy à Metz a déclaré la tuberculose à la fin du mois de décembre. Il suit un traitement et une campagne de dépistage débutera lundi 27 janvier pour ses camarades étudiants et le personnel de l'université.

L'UFR Sciences Humaines et Sociales du campus du Saulcy à Metz
L'UFR Sciences Humaines et Sociales du campus du Saulcy à Metz © Radio France - François Pelleray

Un étudiant de L2 Information et Communication du campus du Saulcy à Metz est actuellement soigné pour la tuberculose. Selon le service de santé de l'Université de Lorraine, la maladie a été dépistée sur le patient fin décembre. Il a été hospitalisé plusieurs jours et traité avec des antibiotiques. 

Dépistage de l'entourage du malade

Ses camarades étudiants et le personnel de la faculté ont reçu un mail les invitant à une opération de dépistage les 27 et 29 janvier prochain au sein du SUMPPS (Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé) à Metz. 

La tuberculose se soigne très bien avec des antibiotiques - Docteur Millot, médecin à l'Université de Metz

La tuberculose est une maladie infectieuse due au bacille de Koch. Elle se caractérise par une toux chronique, un état de grande fatigue ou la perte de l'appétit. Elle se transmet principalement par l’air rejeté lors de la toux ou des éternuements, mais "le contact doit être long et proche" précise le docteur Viviane Millot, médecin du SUMPPS de Metz qui se veut rassurante. Car si elle était mortelle autrefois, la tuberculose "se soigne très bien avec des antibiotiques qui se prennent sur un temps assez long, de minimum six mois. Il y a un protocole bien établi."

Examen dermatologique et radio des poumons

La campagne de dépistage menée par le Service de Lutte Antituberculeuse de Moselle consiste en un examen dermatologique sur l'avant-bras et éventuellement une radio des poumons qui détermineront s'il est nécessaire d'administrer un traitement préventif. "Même si on a été en contact avec le microbe, on développe des défenses immunitaires" explique le docteur Millot. Cette période de latence, sans contagion, au cours de laquelle la maladie est "endormie" peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Et c'est lorsque ses défenses immunitaires baissent que la tuberculose passe de l'infection à la maladie. 

Le docteur Viviane Millot, médecin universitaire à Metz

298 cas dans le Grand-Est en 2018

Ce cas n'est en tout cas pas exceptionnel selon le docteur Millot qui compte en moyenne chaque année "trois cas de tuberculose" à l'université à Metz. Selon Santé Publique France, 298 cas ont été déclarés en 2018 dans le Grand-Est, soit 5,4 cas pour 100.000 habitants (en dessous de la moyenne nationale).  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu