Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Un casque à réalité virtuelle pour que les enfants supportent mieux certains soins à l'hôpital de Brive

mardi 4 décembre 2018 à 6:01 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

La réalité virtuelle permet de mieux supporter la douleur. A l'hôpital de Brive ce vendredi le service pédiatrie a reçu un casque de réalité virtuelle. Il va permettre de détourner l'attention des enfants durant certains soins difficiles pour eux..

Stéphane Boudeau a choisi le modèle du casque surtout pour son autonomie. Il n'est pas connecté à un réseau et peut donc être utilisé facilement en milieu hospitalier
Stéphane Boudeau a choisi le modèle du casque surtout pour son autonomie. Il n'est pas connecté à un réseau et peut donc être utilisé facilement en milieu hospitalier © Radio France - Philippe Graziani

Brive-la-Gaillarde, France

La réalité virtuelle entre peu à peu dans nos vies. Mais au-delà du jeu ce sont ses applications techniques qui se développent. L'exemple du service pédiatrie de l'hôpital de Brive en est une belle illustration. Celui-ci s'est vu remettre ce vendredi un casque à réalité virtuelle par l'association briviste  "Pour nos p'tits gaillards" qui vient en aide aux enfants malades et hospitalisés. L'initiative en revient à l'APICEMH, l'association du service pédiatrie de Brive.

Ne pas voir pour ne pas avoir peur

"L"idée est dans le cadre de notre prise en charge de la douleur chronique d'utiliser un objet qui les divertisse" précise la présidente de l'APICEMH, Yannick Peyramaure. Le casque est donc surtout un moyen de détourner l'attention des enfants et de les empêcher de voir ce qui leur est fait, notamment lors des piqûres, des prises de sang, des poses de cathéters ou encore d'une ponction lombaire. "Ce sont des choses qui peuvent être assez effrayantes pour l'enfant".

Pas pour les très jeunes enfants

Les univers proposés par le casque sont quasi infinis. L'essentiel est de calmer les enfants. Des balades dans des zoos peuvent par exemple être diffusées ou dans des univers féériques. Il faut toutefois faire attention. Stéphane Boudeau, président de "Pour nos p'tits gaillards" qui a financé l'achat du casque, a essayé lui-même ce dernier et l'a fait tester également à ses deux filles très jeunes. L'une d'elle a tout de suite enlevé le casque en pleurant raconte-t-il. "Elle ne savait plus où elle était". Bref, le casque sera utilisé plus pour des enfants déjà d'un certain âge. Il n'est pas vraiment adapté pour les tout petits.